Bannière Festival Lumière 2021

NEWS

Festival

Festival d'Annecy 2021 : ouverture sous le signe de l’émotion avec "Josée, le tigre et les poissons"

15 juin 2021
Festival d'Annecy 2021 impression 04 Ouverture Josée le tigre et les poissons
© Kotaro Tamura

L’ouverture du Festival du cinéma d’animation d’Annecy 2021, qui fête cette année ses 60 ans, s’est déroulée hier soir devant une salle comble (avec jauge à 65%), bardée d’invités, d’aficionados et d’étudiants déchaînés s’entraînant avec dextérité au lancé d’avions en papier, hurlant à chaque lapin des génériques (générique partenaire et générique Annecy 2021 en forme de fête foraine colorée).

Le court métrage "Tomorrow’s leaves"

TOMORROW’S LEAVES
de Yoshiyuki Momose

C’est le Japon qui était à l’honneur, en cette année olympique (du fait du décalage lié au Covid) avec tout d’abord la projection d’un envoûtant court métrage de 8 mn 30 produit par le Studio Ponoc. Mettant en scène cinq enfants d’origines différentes débarquant par des modes divers sur une île dont la forêt est menacée, il offre une jolie allégorie sur divers sports et l’urgence de la sauvegarde de l’environnement, portée aujourd’hui par les jeunes générations. Un bel esprit olympique et écologique souffle donc sur ce court métrage en animation traditionnelle, sans parole, et porté par une BO enivrante.

Voir la bande annonce de "Tomorrow’w leaves" :

Le long métrage d’ouverture

JOSÉE, LE TIGRE ET LES POISSONS
(Josee to Tora to Sakanatachi)
de Kotaro Tamura
avec les voix de Kaya Kiyohara, Taishi Nakagawa, Matsutera Chiemi...

S’en est suivie la Première de "Josée, le tigre et les poissons", distribué en France par Eurozoom, histoire de l’éveil au monde d’une jeune fille paraplégique de naissance. Boule de tendresse dans les rapports esquissés avec une grand mère sur-protectrice, étincelles entre la jeune fille et celui qui devient son « serviteur » par nécessité financière, le film allie passages oniriques et jolies paraboles sur le mélange de peur et de fascination généré par le monde extérieur, pour quelqu’un qui n’a jamais été autonome. On vous en reparle très vite puisque la sortie du film est prévue pour ce mercredi.

Voir un extrait de "Josée, le tigre et les poissons" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :