Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival d’Angoulême 2020, une troisième journée pleine d’amour

31 août 2020
Festival du film francophone d'Angoulême 2020 impressions Jour 3 Antoinette dans les Cévennes
© Julien Panié - Chapka Films - La filmerie - France 3 Cinéma

En cette troisième journée du Festival, ce sont les histoires d’amour, contrariées, adultères, hésitantes, qui auront marqué les esprits. De la maîtrise d‘imbrications mutilples par un Emmanuel Mouret en pleine forme avec "Les choses qu’on dit les choses qu’on fait", au trip improbable mais tellement séduisant de Laure Calamy en "Antoinette dans les Cévennes", la poésie comme une certaine forme de romantisme étaient au rendez vous.

"Antoinette dans les Cévennes", joyau de la compétition

Labellisé Cannes 2020, Antoinette dans les Cévennes, nouveau film de Caroline Vignal, révele, sous ses allures de comédie grand public, une vraie tendresse pour son personnage principal et la situation dans laquelle est s’est mise. Une situation qui en dit long sur notre époque et sur une certaine différence entre hommes et femmes. Partie dans les Cévennes faire de la randonnée avec un âne, une maîtresse d’école essaye en fait de retrouver son amant, un parent d’élève qui l’a laissée tomber la semaine où ils auraient dû passer du temps ensemble. Porté par une Laure Calamy ("Dix pour cents", "Seules les bêtes") qui mérite tous les éloges, le film est à la fois drôle et bouleversant.

Voir la bande annonce du film "Antoinette dans les Cévennes":

Emmanuel Mouret au sommet de son art avec "Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait"

Auteur de comédies romantiques, Emmanuel Mouret ("Fais-moi plaisir", "Un baiser s'il vous plaît", "Caprice") nous revient enfin avec un film à la construction complexe, sous forme de confessions livrées par ses différents personnages. Maîtrisant parfaitement son rythme et son montage, abordant par de multiples focales les choses de l’amour, les petites choses qu’on évite de dire, mais qui n'enclenchent pas moins des conséquences souvent peu maîtrisables, le film est un délice de dialogues d’alcôves, de quiproquos et de secrets gardés, évoquant des erreurs ou de mauvaises interprétations que tout le monde aura connu.

Voir la bande annonce du film "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait":

Voir également la critique de "Police"

Voir également la critique de "Miss"

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :