Banniere_Face_a_Face_2022

INTERVIEW

JULIE ET JULIA

Journaliste:
Les personnages masculins sont, dans ce film, caractérisés par des traits qui sont habituellement attribués à des personnages féminins. Ils ont l’air d’être plutôt là pour soutenir des personnages féminins, des personnages très sympathiques, très beaux et très positi…

© Sony Pictures Releasing France

Journaliste:
Les personnages masculins sont, dans ce film, caractérisés par des traits qui sont habituellement attribués à des personnages féminins. Ils ont l'air d'être plutôt là pour soutenir des personnages féminins, des personnages très sympathiques, très beaux et très positifs.

Nora Ephron:
Eh bien je ne sais pas. Je pense que les hommes dans mon film sont des gens sympathiques mais je ne suis pas sûre que les rôles féminins auxquels vous faites allusion dans votre comparaison soient aussi positifs que sont les rôles masculins ici.

Journaliste:
Meryl Streep, comment vous êtes-vous préparée pour ce rôle, étant donné que le personnage a vraiment existé ? Vous sentiez-vous obligée de rendre des comptes par rapport à la réalité ? Est-ce que cela vous a apporté une tension supplémentaire lorsque vous composiez ?

Meryl Streep:
Oui, il y a une certaine responsabilité lorsque l'on joue une vraie personne. Dans ce cas précis, Julia Child fait de plus partie du patrimoine national aux Etats-Unis. Elle a été l'une des premières figures féminines qui ont été présentes à la télévision et, jusqu'à l'âge de quatre-vingt treize ans, elle a réussi à incarner un personnage extrêmement aimé et emblématique. Il y avait donc une responsabilité envers toutes ces personnes qui la regardaient, la suivaient et l'aimaient. De plus, elle a une famille assez vaste, qui garde un œil sur la façon dont elle est représentée dans les médias. Il y avait donc aussi la dimension intime à prendre en compte. De ce fait, je me sentais plus responsable envers les proches qu'envers les fans, mais c'était agréable à porter. C'était vraiment très épanouissant d'incarner ce rôle car il s'agissait d'une femme avec une joie de vivre exceptionnelle, qui appréciait sa vie et son travail et cela a donc été un bonheur de la reprendre.

Journaliste:
Vous avez une réputation d'actrice pouvant interpréter n'importe quel rôle. Préférez-vous incarner des personnages hauts en couleurs comme celui de Julia ou plutôt des personnes plus introverties?

Méryl Streep:
Chaque personnage a une vie intérieure plus introvertie et forcément intéressante. Je crois que c'est Garcia Marques qui disait que tous les personnages ont une vie publique, une vie privée et une vie secrète. Je pense que c'est assez juste pour tous les rôles que j'ai pu jouer...

Journaliste:
Nora Ephron, vous avez porté une attention toute particulière à filmer la cuisine. Comme c'est un art qui s'adresse plus particulièrement au goût et à l'odorat, comment avez-vous fait pour donner l'impression que ce que vous filmiez était bon ?

Nora Ephron:
J'étais vraiment excitée d'avoir une excuse pour filmer des plats, car il s'agit d'une de mes spécialités en tant que photographe amateur. La nourriture, elle, reste immobile, contrairement aux personnes… (rires) Mon chef opérateur savait qu'il était crucial pour moi de filmer ces plats au même titre que les acteurs. Il ne s'agissait pas d'en faire des sujets de seconde catégorie. C'est d'ailleurs ce qui a contribué à toute la saveur du film : réussir à montrer la nourriture de manière authentique.

Alexandre Romanazzi Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT