Bannière Festival Lumière 2021

INTERVIEW

C'EST DUR D'ETRE AIME PAR DES CONS

Journaliste :
Qu’est ce qu’il vous semblait important d’évoquer avec votre film ?

Daniel Leconte :
La question de l’Islam radicale. Il s’agissait d’ouvrir les yeux du public : on est rentré dans l’air du fanatisme religieux. Je voulais aussi évoquer cette question du …

© Pyramide Distribution

Journaliste :
Qu’est ce qu'il vous semblait important d’évoquer avec votre film ?

Daniel Leconte :
La question de l’Islam radicale. Il s'agissait d'ouvrir les yeux du public : on est rentré dans l’air du fanatisme religieux. Je voulais aussi évoquer cette question du fanatisme : quand Chalie Hebdo publie les caricatures, il exerce son droit de presse ! De plus j’ai fait le constat de l’auto censure de la presse. On ne peut pas investiguer sur l’Islam radical de peur d’être considéré comme étant raciste. Et l’autre peur: c’est les bombes ! Je pense vraiment qu’on peut critiquer l’Islam radical tout en étant démocrate ! Car on ne critique pas les musulmans !

Journaliste :
Vous avez demandé les transcriptions du procès ? Comment avez-vous procédé ?

Daniel Leconte :
Toute la partie audience, je ne pouvais pas la tourner…J’ai donc eu l’idée de prendre un à un les témoins et je leur ai posé les questions comme les avocats.Ce n’est pas une transcription de ce qu’ils ont dit. Il s’agit des moments forts du procès et ce n’est donc pas au mot près ! Je ne revendique pas de vérité vraie. Je trouvais important qu’il y ait des dessins et que le film soit drôle ! On a beaucoup rigolé ! Je pense qu’avec la veine de l’humour on peut attaquer l’arbitraire. L’humour peut désamorcer beaucoup de chose !

Journaliste :
Comment a réagi la communauté musulmane ?

Daniel Leconte :
Les musulmans de bonne foie qui étaient indignés, ont compris que les caricatures n’attaquaient pas la religion. Ils ont été entendus. L’exercice de la justice dans cette affaire est formidable et si ce ne sont pas les démocrates qui s’emparent de cette affaire, il y a un risque que soit l’extrême droite. De plus le film apaise les relations . Pour moi il s’agit d’une victoire pour les Musulmans modérés.

Laëtitia Langue Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT