Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

DOSSIERTop

TOP FILMS : Les 5 plus beaux dessins animés de Hayao Miyazaki

Si l’on en croit les dires des représentants du studio Ghibli, l’enchanteur japonais qu’est Hayao Myazaki tire donc sa révérence, avec la sortie de son dernier film "Le Vent se lève". Si tout a une fin, même le travail du maître de l’animation japonaise, on peut toutefois dire avec certitude que l’œuvre de Miyazaki restera à jamais universelle et intemporelle. Ses 11 longs métrages ancrés dans la tradition et la culture japonaises, où l’enfance prend une part importante dans les récits, prêtent en effet à d’innombrables interprétations selon les individus, leur âge, leur nationalité, leur religion… De "Nausicää" à "Ponyo", de "Totoro" à "Chihiro", Miyazaki nous a fait vivre des rêves éveillés comme aucun autre réalisateur, plus forts encore que chez Disney ou Pixar. Découvrez ci-dessous nos 5 films préférés de Hayao Miyazaki, à dévorer d’urgence si vous ne les avez pas encore visionnés.

5e // 1986 : LE CHÂTEAU DANS LE CIEL
A la cinquième place de notre classement se trouve le premier film sorti du nouveau studio Ghibli créé en 1985 : "Le Château dans le ciel". Ce troisième long métrage de Miyazaki comprend déjà les éléments chers au réalisateur japonais qui composeront ses plus beaux films d’aventure : du grand spectacle, beaucoup humour, de la féerie, de l’émotion et de la réflexion sur notre monde. Ce conte donne en effet à voir les revers de l'industrialisation et les dangers de l'aveuglement de l’homme face aux nouvelles technologies et aux armes de destruction massive.
Malgré ses qualités indéniables, le film réalise moins d’entrées que "Nausicaä" et demeure encore aujourd’hui le film du Studio Ghibli ayant totalisé le moins d’entrées en salles.

4e // 2004 : LE CHÂTEAU AMBULANT
Adapté du livre de Diana Wynne Jones, "Le Château ambulant" peut être vu comme une synthèse des précédents films de Miyazaki ("Le Château dans le ciel", "Chihiro", "Nausicää", "Mononoké"). On y retrouve ainsi les thèmes de prédilection du maître (le bien et le mal jamais tranchés, une héroïne forte et courageuse, des personnages secondaires ambigües, des mondes parallèles entre réalité et imaginaire, la malédiction…).
Ce "Château ambulant" est doté en outre d’une love-story comme rarement Miyazaki en a traité dans ses films. La passion amoureuse devient même un moteur de l’intrigue. Les personnages, nombreux, sont à l’image de cette magnifique histoire : à la fois graves et drôles… Une aventure intense et 100 % miyazakienne !

3e // 1988 : MON VOISIN TOTORO
Certainement le film le plus pur et le plus enfantin de Miyazaki. "Mon voisin Totoro" raconte l’histoire d’une rencontre entre deux petites filles et un gros chat dénommé Totoro. Naîtra alors une des plus belles histoires d’amitié qui nous ait été donné de voir au cinéma. Ce conte, en apparence simple, se passe dans le Japon rural au sein d’une famille confrontée à la maladie et où l’imaginaire des enfants emporte tout sur son passage.
Adapté du roman "Les Glands et le Chat sauvage", le film rappelle aussi "Alice au Pays des Merveilles". Dans ce monde féérique et onirique, l’émotion naît d'un petit rien : les ronflements de Totoro, les gouttes d’eau sur les parapluies, un chat-bus…
Un film majeur de Miyazaki qui fait d’ailleurs figure d’emblème sur le logo du Studio Ghibli.

2e// 1997 : PRINCESSE MONONOKÉ
Ce chef d’œuvre est la première grande aventure « adulte » de Miyazaki et le premier film Ghibli à être distribué à l’échelle internationale. Se déroulant dans le Japon médiéval, "Princesse Mononoké" est fortement ancré dans la culture et la mythologie japonaise.
C’est un conte incroyablement intelligent dans son écriture et beau dans sa réalisation ; c’est une ode à la tolérance et à la nature, qui n’incite pas seulement à son respect, mais prévient : cette nature vivante se protège et se défend face aux agressions des hommes. Une œuvre homérique et sublime.

1er // 2001 : LE VOYAGE DE CHIHIRO
Notre best-of de Miyazaki, c’est lui : "Le Voyage de Chihiro", un conte moderne à la mise en scène et à la musique envoûtantes. Un film qui a marqué le box-office au Japon et à l’international : il est encore aujourd’hui le film le plus vu au pays du soleil levant, et celui du studio Ghibli qui a le mieux marché au niveau mondial (y compris en France avec 1,4 million d’entrées à ce jour).
Autre performance : il a remporté l’Ours d’or du meilleur film au Festival de Berlin ainsi que l’Oscar du meilleur film d'animation à Hollywood.
Il faut dire que Miyazaki enchante petits et grands avec cette magnifique histoire où une petite fille se retrouve coincée dans un monde hostile, séparée de ses parents transformés en cochon. Elle va alors devoir travailler dans une maison « de bains » à la japonaise.
Miyazaki traite ainsi de notre organisation du travail, très hiérarchisée et qui distingue l'encadrement des ouvriers, tout en singeant notre société de consommation, où l'argent est roi. Culte !

Mathieu Payan Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT