Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

DOSSIERBilan de l'année

LES MEILLEURS FILMS DE 2021 SELON RAPHAËL JULLIEN

Comme notre époque n’est pas très zen – avec le règne, entre autres, de la peur, de la haine, des fake news, des crispations, des invectives et des polémiques stériles – il est utile, parfois, de se focaliser sur le positif. Hormis le flop indiqué plus bas, ce bilan sera donc en mode « méthode Coué », non pas par naïveté ou par excès d’optimisme, mais par volonté de faire émerger le bon, le beau et l’agréable – ça nous changera des haters, des trolls, des complotistes et autres mentalités toxiques. Passons donc en revue l’année 2021 avec un filtre bienveillant et résumons-la en trois grands points.

#1 : 2021 a été une magnifique année féminine, pour les réalisatrices comme pour les personnages et leurs interprètes. Des femmes ont raflé trois récompenses cinématographiques majeures (Oscar pour Chloé Zao avec "Nomadland", Palme d’or pour Julian Ducournau avec "Titane", Lion d’or pour Audrey Diwan avec "L’Événement"), d’autres ont signé des débuts prometteurs avec leur premier long métrage ("Slalom", "La Traversée", "Rose", "Playlist", "Meurtrie"), d’autres encore ont fait parler leur expérience ("Aline", "The Power of the Dog", "Petite Maman" et dans une moindre mesure "Moxie"). En élargissant aux films réalisés par des hommes (dont quelques-uns coécrits par des femmes), on peut se réjouir des nombreux et divers rôles féminins de premier plan : la quasi totalité du top 10 proposé plus bas ainsi que "Malcolm and Marie", "Madres paralelas", "Les Olympiades", "Olga", "Raya et le Dernier Dragon", "Pil", "Kate", "Blood Red Sky", "Oxygène", "Encanto"… Même constat côté documentaires avec des réalisatrices débutantes ou non ("Il n’y aura plus de nuit", "Comme un poisson dans l’air", "Marcher sur l’eau", "Leur Algérie", ou "Paris Stalingrad", qui est une coréalisation mixte) et des femmes mises à l’honneur par des hommes ("Les Sorcières de l’Orient", "Pingouin et Goéland et leurs 500 petits", "143 rue du désert", "Debout les femmes", "Gogo").

#2 : En 2021, l’économie du cinéma a encore été bousculée mais on a envie de croire à la fois au retour en force des salles obscures et à la complémentarité des services de streaming. En tout cas, il faut bien avouer que ces derniers nous ont permis de mieux digérer les périodes de fermeture des cinémas. Au passage, tordons le cou aux clichés sur Netflix : on y trouve effectivement pas mal de nanars et de banalités (voir le flop qui en contient trois), mais aussi de très bons films (dont certains ayant certes été récupérés à cause des retards de distribution en salles). Complimentons donc "Les Mitchell contre les machines", "Don’t Look Up", "Le Tigre blanc", "La Mission" et "Malcolm and Marie", ou même "Azizler" et les touchants "Concrete Cowboy", "Lilly et l’Oiseau" et "L’Homme de l’eau" (voir également plus bas avec les tops thématiques animation et documentaire).

#3 : Et si 2021 avait signé le grand retour d’une volonté assumée de divertir ? Évidemment, les plus grandes réussites ne peuvent se résumer à leur aspect divertissant, et on a aussi droit à de l’humour grinçant ou provocateur (comme dans "Annette", "Benedetta", "Don’t Look Up" ou "Cœur de bronze"), mais on a également pu profiter de comédies dont la principale prétention est de stimuler nos zygomatiques, avec des univers plus ou moins déjantés (comme "Mandibules", "Les 2 Alfred", "Le Discours", ou, sur Netflix, "Red Notice", "Army of Thieves", "Deux flics pour une bique" ou "Bad Trip"). Dans le même esprit, on applaudira des mises en scènes grandioses qui rendent hommage aux capacités époustouflantes du cinéma ("Annette", "The French Dispatch", "West Side Story", "La Fièvre de Petrov"). Et pour finir, il y a des films choupinous (d’aucuns diraient qu’ils sont niais mais on s’en fiche !), qu’on a envie de conserver dans un recoin « spéciale tendresse » de notre mémoire malgré leurs objectives imperfections : "Petite Maman", "Moxie", "Encanto", "June and Kopi", "Ohana ou le trésor caché". Allez, souhaitons une année « peace and love » pour 2022 !

TOP 10 films

1. "Annette", de Leos Carax
2. "Julie (en 12 chapitres)", de Joachim Trier
3. "Les Mitchell contre les machines", de Michael Rianda et Jeff Rowe
4. "Aline", de Valérie Lemercier
5. "Le Peuple Loup", de Tomm Moore et Ross Stewart
6. "The French Dispatch", de Wes Anderson
7. "Benedetta", de Paul Verhoeven
8. "Un héros", d’Asghar Farhadi
9. "West Side Story", de Steven Spielberg
10. "Don’t Look Up : Déni cosmique", de Adam McKay

FLOP 5 films

1. "Papa, c’est toi ?", de Cris D’Amato
2. "Un amour sans commune mesure", d’Ale McHaddo
3. "Une autre idée du monde", de Bernard-Henri Lévy et Marc Roussel
4. "Memoria", d’Apichatpong Weerasethakul
5. "8 rue de l’humanité", de Dany Boon

TOP 5 réalisateurs-réalisatrices

1. Kirill Serebrennikov ("La Fièvre de Petrov")
2. Wes Anderson ("The French Dispatch")
3. Audrey Diwan ("L’Événement")
4. Steven Spielberg ("West Side Story")
5. Florian Zeller ("The Father")

TOP 5 actrices

1. Renate Reinsve ("Julie (en 12 chapitres)")
2. Valérie Lemercier ("Aline")
3. Zendaya ("Malcolm and Marie")
4. Agathe Rousselle ("Titane")
5. Noée Abita ("Slalom")

TOP 5 acteurs

1. Anthony Hopkins ("The Father")
2. Alex Lutz ("5e Set")
3. Gilles Lellouche ("BAC Nord")
4. Jérémie Rénier ("Slalom")
5. Amir Jadidi ("Un héros")

TOP thématique : Les meilleurs films d’animation hors top 10

Derrière "Les Mitchell contre les machines" et "Le Peuple Loup", qu’y avait-il de bon dans l’animation en 2021 ? (Les films suivis d’une étoile n’ont pas été distribués en salles)
1. "Le Sommet des dieux"
2. "La Traversée"
3. "Luca" *
4. "Pil"
5. "Raya et le Dernier Dragon" *
6. "Seal Team : Une équipe de phoques" *
7. "Encanto : La Fantastique Famille Madrigal"
8. "Le Dragon-génie" *
9. "Belle"
10. "Hansel et Gretel, agents secrets" *

TOP thématique : Les meilleurs documentaires

(Les films suivis d’une étoile n’ont pas été distribués en salles)
1. "Il n’y aura plus de nuit"
2. "Les Sorcières de l’Orient"
3. "Pingouin et Goéland et leurs 500 petits"
4. "Douce France"
5. "Indes galantes"
6. "Paris Stalingrad"
7. "Comme un poisson dans l’air" *
8. "Pourquoi tu m’as tuée ?" *
9. "14 x 8000" *
10. "Marcher sur l’eau"

Révélation de l’année 2021

Côté révélations, il est difficile de passer à côté de l’étonnante Agathe Rousselle dans "Titane" : avec la mise en scène de Julia Ducournau, sa présence magnétique est l’un des atouts de la Palme d’or 2021, compensant le scénario boiteux et la prestation décevante de Vincent Lindon.

Soulignons aussi la confirmation de deux talents repérés l’année précédente : Benjamin Voisin dans "Illusions perdues" et Luàna Bajrami, qu’on espère voir désormais au premier plan après avoir enchaîné les seconds rôles dans "L’Événement", "Les 2 Alfred" et "Ibrahim" (elle a aussi présenté à Cannes son premier film comme réalisatrice, "La Colline où rugissent les lionnes", qu’on espère découvrir parmi les sorties de 2022).

Raphaël Jullien Envoyer un message au rédacteur