Bannière Festival de Gérardmer 2022

DOSSIERBilan de l'année

LES MEILLEURS FILMS DE 2020 SELON OLIVIER BACHELARD

L’année 2020 est donc enfin terminée, et même si l’année 2021 démarre avec des cinémas fermés, on ne peut s’empêcher d’espérer que celle-ci sera plus favorable à la culture.

En espérant que nos dirigeants auront enfin le courage de rouvrir les salles, comme c’est le cas maintenant depuis juin dernier en Espagne, les mesures de distanciation, fortement respectées dans les cinémas comme les théâtres, faisant d’eux des lieux bien plus sûrs que les supermarchés où tout le monde touche les mêmes produits ou s’entasse dans des files d’attente. Mais le mépris n’a peut-être pas de limite après tout. En attendant, le moral des cinéphiles et de tous ceux qui ont mis des années à construire leur festival, leur organisme de distribution ou production, leur média, continue de baisser. Lorsque le point de rupture sera atteint, il sera trop tard. Alors cessons de jouer avec le feu et rouvrons les salles ! Il y a urgence.

Passé cette introduction politique, place au bilan, forcément en partie morose, de cette année cinéma 2020, où la part de la salle me concernant a drastiquement diminué, avec seulement 48 films vus dans un cinéma classique (32 sorties + 16 avant-premières), sur les 225 que j’ai pu découvrir. Après 2 films en DVD et 5 en VOD, ce sont surtout les plateformes qui m’ont permis de découvrir des inédits (18 me concernant), ainsi que les projections de presse via internet (quasiment la totalité des 74 auxquelles j’ai assisté). Enfin les festivals n’étaient tout de même pas en reste, puisque, si le Covid nous a privé de Cannes (mais pas de sa version courte en octobre), il m’a permis d’explorer plus à fond certains festivals, comme l’Alpe d’Huez, Gérardmer ou Lumière, mais aussi de découvrir de très motivantes manifestations, telles Angoulême et Les Arcs. Sur les films sortis en 2020, 68 avaient donc été vus en festival.

Et au final, ce sont la générosité, l’humanité et l’humour de "Antoinette dans les Cévennes" qui m’ont emporté (meilleurs film, comédie française et actrice, avec Laure Calamy). La tendresse du recueil de courts métrages "L'Odyssée de Choum" arrive derrière, puis l’épatant premier long de Léo Karmann ("La Dernière Vie de Simon"). Le reste se partage entre humour marocain, anime survitaminé, saga familiale chinoise, drame intimiste, film d’horreur juif, histoire de rencontre gay et guérilla dans la jungle. Quoi de plus varié ?

Le flop met quant à lui surtout en avant l’énième production qui caresse le rural en niant l’existence d’une vie valable en ville ("Les Vétos"), le film dégoulinant de bons sentiments religieux "J'y crois encore" et le très très intello-compliqué "Last Words" de Jonathan Nossiter (une vraie grosse déception, car j’adore cet auteur).

Forcément "Drunk", couronné récemment meilleur film européen, vaut à son réalisateur et son acteur deux pôles positions. Le bouleversant "Madre" est classé côté réalisateur mais se prévaut de son actrice (Marta Nieto, 2e). À noter aussi la présence de l’Israélien Yaron Shani, dont la trilogie autour des relations hommes-femmes a marqué l’été ("Chained", "Beloved" et "Stripped"). La comédie "La Daronne", quant à elle, vaut certes pour son scénario, mais fait une nouvelle fois briller Isabelle Huppert.

Enfin, et c’est pour moi la vraie révélation de cette année, Benjamin Voisin, qu’on a pu voir en usurpateur d’identité dans "La Dernière Vie de Simon", en frère bienveillant dans "Un vrai bonhomme" et en amant insaisissable dans "Été 85", mérite tous les éloges et sera sans nul doute un talent à suivre dans les prochaines années.

Et pour 2021 ? Que rouvrent les cinémas au plus vite ! Que revivent les festivals en tous genres ! Que sortent enfin les blockbusters ! Que survive le cinéma d’auteur ! Que revienne l’équilibre entre salles et plateformes ! Que se poursuivent les tournages ! En bref, qu’on rende aux cinéphiles leur vie et leurs plaisirs !

TOP 10 films

1. "Antoinette dans les Cévennes", de Caroline Vignal
2. "L'Odyssée de Choum", de Sonja Rohleder, Carol Freeman et Julien Bisaro
3. "La Dernière Vie de Simon", de Léo Karmann
4. "Le Miracle du saint inconnu", d’Alaa Eddine Aljem
5. "Lupin III: The First", de Takashi Yamazaki
6. "Séjour dans les monts Fuchun", de Gu Xiaogang
7. "Guest of Honour", d’Atom Egoyan
8. "The Vigil", de Keith Thomas
9. "Fin de siècle", de Lucio Castro
10. "Monos", d’Alejandro Landes

FLOP 5 films

1. "Les Vétos" de Julie Manoukian
2. "J'y crois encore" d’Andrew Erwin et Jon Erwin
3. "Last Words" de Jonathan Nossiter
4. "Merveilles à Montfermeil" de Jeanne Balibar
5. "Hubie Halloween" de Steven Brill

TOP 5 réalisateurs

1. Thomas Vinterberg ("Drunk")
2. Cristi Puiu ("Malmkrog")
3. Yaron Shani ("Chained", "Beloved" et "Stripped")
4. Rodrigo Sorogoyen ("Madre")
5. Maïwenn ("ADN")

TOP 5 acteurs

1. Mads Mikkelsen ("Drunk")
2. Benjamin Voisin ("La Dernière Vie de Simon", "Un vrai bonhomme" et "Été 85")
3. Sami Bouajila ("Un fils")
4. David Thewlis ("Guest of Honour")
5. Vincent Lacoste ("Mes jours de gloire")

TOP 5 actrices

1. Laure Calamy ("Antoinette dans les Cévennes")
2. Marta Nieto ("Madre")
3. Barbara Sukowa ("Deux")
4. Isabelle Huppert ("La Daronne")
5. Emmanuelle Devos ("Les Parfums")

TOP 5 thématique : Les comédies françaises

1. "Antoinette dans les Cévennes" de Caroline Vignal
2. "Effacer l’historique" de Gustave Kervern et Benoît Delépine
3. "La Daronne" de Jean-Paul Salomé
4. "Garçon Chiffon" de Nicolas Maury
5. "SOL" de Jézabel Marques

Révélation de l’année 2020

Benjamin Voisin dans"La Dernière Vie de Simon", "Un vrai bonhomme" et "Été 85".

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur