Bannière Festival de Gérardmer 2022

DOSSIERSéries TV

Critique Série : THE WILDS – SAISON 1

Série créée par Sarah Streicher
Avec Sophia Taylor Ali, Shannon Berry, Jenna Clause, Reign Edwards, Rachel Griffiths, Mia Healey, Helena Howard, Erana James, Sarah Pidgeon

Première diffusion en France : 2020 sur Amazon Prime Video
Format : 50 minutes en moyenne par épisode (10 épisodes pour la saison 1)
Site officiel : Prime Video

Synopsis

Neuf jeunes filles qui semblent ne rien avoir en commun se retrouvent coincées sur une île déserte à la suite du crash de leur avion. Elles vont devoir apprendre à vivre en communauté avec leurs similitudes et leurs différences.

Critique : Une création originale surprenante dans les pas de "Lost"

Nous apprenons très vite que des choses semblent trop étranges pour être associées au hasard au sein de "The Wilds", mais la série réussit tout de même à surprendre le spectateur, ce qui n’est pas chose facile après plus d’une décennie de souvenirs de la série américaine "Lost" qui a laissé des traces marquantes dans la pop-culture.

Cette série originale Amazon Prime Video peut sembler cibler les ados mais le ton reste assez mature, donc elle convient parfaitement à des adultes – ce qui est d’autant plus appréciable.
Lors de cette première saison, on en apprend énormément sur chaque fille avec pratiquement un épisode consacré à chacune d’elles. La série est constituée de flashbacks qui sont étonnamment assez faciles à suivre au vu des péripéties que le scénario propose.

Chaque personnage que nous découvrons a une identité bien particulière et unique sur l’île (il est donc difficile de ne pas trouver quelqu’un à qui s’identifier). Les neuf filles, qui se retrouvent alors dans l’obligation de coopérer dans cette prison qui semble naturelle, se découvrent au fil du temps de nombreux et forts points communs malgré leurs différences sociales (qui sont parfois majeures). On peut croire aux premiers abords que la trame est plutôt banale et simple avec toute la superficialité que nous inspirent certains personnages, mais elle se révèle beaucoup plus complexe au fil des épisodes. Il serait donc naturellement dommage que la série s’arrête si brutalement car le dernier épisode annonce sans aucun doute une saison 2. Oui, le suspense dans ce genre de série doit être mis à l’honneur, mais disons non à un très grand goût d’inachevé ! La fin du dernier épisode annonce donc véritablement la saison 2 et son potentiel sujet.

Les décors proposés sont assez retreints alors qu’il semble y avoir mille et une possibilités sur une île, surtout lorsque ses nouvelles habitantes apprennent à la découvrir. Du côté de la musique, les compositions de Cliff Martinez (notamment connu pour ses collaborations régulières avec Steven Soderbergh) sont tout aussi surprenantes que grandioses et arrivent à la hauteur de célèbre bandes originales que l’on peut retrouver au cinéma. On peut sans doute estimer au départ que ces sons très artificiels sont en décalage avec une atmosphère d’île déserte, mais ils s’avèrent finement en adéquation avec la fin de la saison. L’atout le plus lumineux de cette saison reste toutefois le casting, avec des actrices plus épatantes les unes que les autres (notamment Jena Clause, Sophia Taylor Ali, Helena Howard et Mia Haleay dont les histoires et l’évolution des personnages sont assez surprenantes).

Elsa Carapet Envoyer un message au rédacteur