Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

DOSSIERSéries TV

Critique Série : MR SUNSHINE

Série créée par Matthew Perry, Alex Barnow et Marc Firek
Avec Matthew Perry, Allison Janney, Andrea Anders, James Lesure, Nate Torrence, Portia Doubleday, Jorge Garcia…

Première diffusion en France : 2011 sur OCS Happy
Format : 22 minutes en moyenne par épisode (13 épisodes)

Synopsis

Benjamin Donovan, 40 ans, est le gérant d’un stade, « The Sunshine Center », et gère toutes sortes d’événements : convention, sports, concerts… Sans femme, ni enfants (il n’a pas vraiment d’amis non plus, à part ses collègues - qui n’en sont pas vraiment…), sa petite vie s’articule entièrement autour de son boulot : bienvenue dans la vie de Mr Sunshine. « Yeah ! ».

Critique : Bienvenue dans la vie d’un gentil rabat-joie

L’ancien "Friends", Matthew Perry, est le producteur et personnage principal de cette série, qui a eu du mal à voir le jour. Le pilote a dû être repris plusieurs fois avant d’être accepté par la chaîne américaine ABC. Et dans le premier épisode, on voit un Matthew Perry fatigué et cerné (on imagine les difficultés qu’il a dû rencontrer pour convaincre de l’intérêt financier de sa série à la chaine). Heureusement, au fil des épisodes, l’énergie qu’on lui connaissait dans "Friends", semble revenir au galop et ça fait plaisir à voir.

Mr Sunshine, alias Ben Donovan, est loin d’être quelqu’un heureux, souriant ou soucieux d’apporter du bonheur autour de lui. Il est égoïste, égocentrique, un peu narcissique, très cynique, forcément solitaire, et bien sur célibataire (un peu comme son personnage de Chandler Bing, quoi). Son seul intérêt est de bien faire son boulot et obtenir les remerciements de sa boss, une grande délurée qui ne pense qu’à elle et l’image qu’elle véhicule auprès de ses employés.

Pour donner la réplique à Matthew Perry, on retrouve Andrea Anders la collègue du marketing (déjà vu au côté d’un "Friends" dans la série "Joey"), James Lesure, le responsable des relations publiques en charge des programmes de charité du centre et ancienne star de MBA, Jorge Garcia (qui jouait Hugo, dans la série Lost). Et enfin le big boss, Cristall Cohen, patronne peu consciencieuse en apparence, mère peu affective, qui change de coupe de cheveux à chaque épisode : Allison Janney Et comme seule guest star un des Jonas Brothers (groupe américain de pop pour ados sponsorisé par Disney).

Certes, "Mr Sunshine"ne connaîtra certainement pas le succès de la série "Cougar Town" de son ancienne « amie », Courteney Cox, mais a le mérite d’être agréable à regarder. Les premiers épisodes auraient mérité un peu plus de conviction, mais au moins n’épuisent pas toutes ses cartouches dès les premiers épisodes…

"Mr Sunshine" est une série pour les nostalgiques de "Friends", mais qui manque cruellement de rebondissements, malgré le caractère touchant de ses personnages et le rythme ‘catchy’ de la série qui n’est jamais ennuyeux. To be continued… ?

Véronique Lopes Envoyer un message au rédacteur