Parce qu'on en a jamais assez !

ZE FILM

Un film de Guy Jacques

Trois potes font leur cinéma

Le jeune Kubrick d’une vingtaine d’années, surnommé ainsi pour sa passion pour le cinéma, entraîne ses amis, Karim et Toxic, dans la réalisation de son premier film. Mais comment ces jeunes garçons modestes de banlieue peuvent-ils réaliser leur premier film sinon en volant un camion de matériel sur un tournage...

Définition du succès véritable, de la passion, de l’amitié, de l’ambition… ce film est une leçon de vie et de savoir vivre. L’histoire de Kubrick, Toxic et Karim est terriblement attendrissante. Loin du film comique lourdingue auquel on pourrait s’attendre en découvrant l’affiche et le titre, Ze Film est proche de la société et de son quotidien. Guy Jacques ne s’attarde pas à caricaturer des gamins désinvoltes dans une cité, il s’efforce de tirer l’essence de sentiments frais et purs.

Trois jeunes adultes en devenir ont entre les mains le moyen de s’exprimer et d’entraîner dans leur délire tous les voisins de la cité. On ne peut s’empêcher de fantasmer ce que nous aurions fait avec une caméra entre les mains. Ce récit sans gros artifices laisse place à quelques touches de poésie. Il est très agréable de suivre ces trois jeunes farfelus dans leurs aventures, sans compter que les trois acteurs sont extrêmement séduisants.

C’est également une vision simpliste de la réalisation cinématographique ; simpliste, mais assez représentative de la motivation qui habite les jeunes en soif de cinéma. Ce film désaltérant est agréablement filmé. C’est l’histoire, mignonne et cocasse, de jeunes gens ordinaires qui nous donnent une grande leçon d’amour par de petits riens.

Aïcha ZEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire