Parce qu'on en a jamais assez !

VIOLETA

Un film de Andrés Wood

« La création est un oiseau sans plan de vol, qui ne volera jamais en ligne droite » (Violeta Parra)

De son enfance pauvre auprès d’un père alcoolique à la reconnaissance internationale, "Violeta" nous narre comment Violeta Parra, au rythme de ses chants poignants et envoutants, est devenue une héroïne nationale au Chili…

Grand prix du jury au festival de Sundance 2012, "Violeta" a été remarqué et applaudi dans de nombreux festivals et cérémonies autour du monde (festivals de Miami, Hambourg, Sundance, Biarritz, Vancouver, etc.). Son réalisateur, Andrés Wood, avait réalisé "La Buena Vida", sorti en 2010, Prix du meilleur film étranger en espagnol aux Goya.

Violeta Parra était une musicienne, poète et chanteuse de folk née au Chili en 1917, se suicidant cinquante ans plus tard, en 1967. Difficile de décrire avec de simples mots cette artiste tant son énergie, sa dévotion à l’art sous toutes ses formes, sa vie entière étaient hors du commun, guidées par la passion, quand celle-ci frôle la folie.

Si le film prend évidemment certaines libertés quant au récit de sa vie, il n’en reste pas moins un film bouleversant, qui ouvre, pour le spectateur lambda ne connaissant pas Violeta Parra, une fenêtre non seulement sur la culture chilienne, mais aussi sur les processus de création artistique.

Violeta Parra a connu la pauvreté et la richesse, le succès et la déchéance, l'amour que le peuple lui a porté et la violence de son père, l'adrénaline des concerts et la solitude, la création et la folie, sur fond de musique. La musique, d'une force incroyable, est un élément fondamental dans ce film tant elle vous prend aux tripes, sentiment accentué par la voix de l'actrice principale, qui reprend les chansons de Parra. Francisca Gavilán (que l'on a surtout vu dans des séries télé chiliennes) EST Violeta Parra, partageant avec nous ses peurs, ses frustrations, mais aussi ses rêves. Comme Parra elle-même, Gavilán suit son conseil : « Haïssez les mathématiques, adoptez le chaos ».

Stephanie PalisseEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire