Banniere-Berlinale-2019

UNE FAMILLE ITALIENNE

Un film de Gabriele Muccino

Bataille de couples

Sur une petite île, une famille italienne se rassemble pour fêter les cinquante ans de mariage de leurs aînés. La fête devait durer une journée, mais malheureusement les conditions climatiques bloquent tout ce monde sur place pendant deux jours et nuits. Des tensions résurgentes apparaissent, ainsi que de nouvelles idylles...

Le réalisateur Gabriele Muccino ("Juste un baiser", "Summertime", "A la recherche du bonheur") traite ici des relations humaines au sein d'une famille italienne recomposée. Il compose son film choral avec de nombreux stéréotypes : la femme trompée, les nouveaux amoureux, la famille recomposée et le couple touché par la maladie d'Alzheimer. Niveau mise en scène, il mixe les séquences groupées familiales, les confrontations internes aux couples et les rancœurs latentes entre personnes.

Mais le huis-clos familial italien avec un fort tempérament sent quelque peu le déjà vu, et la plupart des scènes sont attendues et manquent de sensibilité. Le scénario développant les crises de couple à foison, pourra agacer à la longue certains spectateur, car il s’avère conforme à un esprit latin où les femmes sont trompées et les hommes sont rois. S’il s'appuie sur les très efficaces Stefano Accorsi et Pierfrancesco Favino comme éléments quelque peu machistes gravitant autour de la gente féminine, Gabriele Muccino ne réussit pas à ce que leurs confrontations familiales se démarquent de celles déjà réalisées.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire