Festival de Venise 2019 banniere

UNE ÉQUIPE DE RÊVE

Avec

Elle était la pire équipe de foot... Elle nous offre un documentaire attachant et atypique

Les Samoas américaines sont considérées comme la pire équipe de football au monde. Mais l’arrivée d’un coach expérimenté s’accompagne de nouveaux espoirs. Vont-ils enfin réussir à gagner un match ?

Lorsqu’on imagine un documentaire sur une équipe de football, on se voit plonger dans les vestiaires de grandes équipes, comme avec notamment Stéphane Meunier dont « Les yeux dans les bleus » montrait les coulisses du triomphe de l’équipe de France en 1998. Mais Mike Brett et Steve Jamison ont décidé de s’intéresser à une équipe moins connue pour ses exploits sportifs. Au contraire, les Samoas américaines ont pendant longtemps hérité du titre peu honorable de « pire équipe au monde ». Humiliée sur les terrains et dans les médias, l’équipe connaîtra sa pire débâcle en 2001 avec une défaite record de 31 à 0 face à l’Australie.

Mais au lieu de se focaliser sur toutes ces défaites, les cinéastes ont préféré mettre en valeur la persévérance de ces joueurs, leur acharnement quotidien pour espérer un jour pourvoir remporter un match. Le documentaire dresse alors le portrait attachant d’hommes ayant transformé la honte en rage, et notamment du gardien de la fameuse rouste contre l’Australie, hanté par tous les buts qu’il a dû encaisser. Au cœur de l'équipe, on découvre également Jaiyah, le premier individu transgenre à avoir disputé une rencontre officielle. Car cette équipe n’a rien d’ordinaire, elle ne fait rien comme les autres, et c’est précisément ce qui la rend si touchante. Plus qu’un documentaire sur le sport, « Une équipe de rêve » est une ode à la joie, un conte qui promeut les valeurs d’humilité et d’amitié, de courage et d’abnégation.

Les passes sont hésitantes, les frappes imprécises, les contrôles hasardeux ; pourtant, chaque jour, ils s’entraînent, s’entraident pour réaliser leur objectif : remporter un match. L’arrivée d’un entraîneur néerlandais redonne l’espoir à cette joyeuse bande, tout comme celle de nouveaux joueurs plus expérimentés. L’optimisme en leitmotiv, la passion en moteur, ensemble, ils souhaitent marquer l’histoire et se qualifier pour la coupe du monde. La mission est impossible, les obstacles infranchissables, mais jamais le groupe ne s’avouera vaincu.

Des terrains au camp d’entraînement, le documentaire nous offre une balade enchanteresse et galvanisante sur cette petite île d’Océanie. Dessinant en creux un pays frappé par un terrible tsunami en 2009 et déserté par des jeunes partant faire des études ou s’engageant dans l’armée, « Une équipe de rêve » traite le football dans son aspect le plus noble. Les résultats n’ont pas vraiment d’importance, le sport devient un moyen de se rassembler et d’oublier un quotidien morose. Sincère et authentique, le métrage, bien que trop formel, est un véritable feel good movie, nous rappelant aux douces joies du ballon rond. Bien loin des pétrodollars et du foot-business, cette épopée fait un bien fou.

Christophe BrangeEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire