Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

UN MARIAGE DE RÊVE

Un film de Stephan Elliott

Duel belle-mère, belle-fille revu à la sauce british

Le fils d’une famille britannique ruinée (il ne le sait pas encore) revient passer quelques jours chez ses parents, avec son épouse, Larita, belle américaine championne de sport automobile…

Aucun point commun entre Larita et le milieu qu’elle découvre, un tantinet poussiéreux, pour ne pas dire beaucoup ! Le fils a deux sœurs, véritables harpies, et une mère, véritable belle-mère dans tous les sens du terme, incarnée par une Kristin Scott Thomas au mieux de sa forme, dans un rôle quasiment identique à celui qu’elle tenait dans « Gosford Park » de Robert Altman, en plus fauchée ! La ravissante belle-fille servira de révélateur (au sens photographique du terme) à de nombreux personnages du film.

On appréciera notamment les réparties à l’emporte pièce avec un humour britannique bien présent, toutes servies par des comédiens excellents, dont Colin Firth tout en subtilité. Un très agréable moment de comédie légère, profonde par certains aspects. A déguster !

Dominique TravardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire