Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

TRICHEUSE

Tricher n'est pas tromper

Clémence est une jeune avocate brillante qui vient de s'installer à son compte. Carriériste, elle ne souhaite pas s'engager en amour. Pour se débarrasser de son amant un peu trop collant et se faire accepter par son propriétaire allergique aux célibataires, elle décide de faire passer Farid, son accordeur de piano, pour son mari...

Tricheuse et menteuse avant tout. Hélène de Fougerolles incarne une jeune avocate prête à tout pour réussir, tellement ambitieuse qu’elle préfère fabuler pour se sortir de toutes les situations autant professionnelles que personnelles. Ce qui n’est pas sans conséquences et plongera l’héroïne dans de nombreuses péripéties pour lesquelles elle utilisera une surenchère de mensonges pour tenter d’arranger les situations.

« Tricheuse » a pour principale volonté de traiter des faits de sociétés, comme l'état de la femme moderne, la crise du couple, les familles recomposées, l'immigration clandestine et la politique corrompue. Le film se veut un reflet de notre société et de ses nombreuses évolutions, il dénonce beaucoup de préjugés et ce avec humour, à la manière de films comme « LOL » (Lisa Azuelos) ou « Tellement proches » (Eric Toledano, Olivier Nakache). De grandes intentions de départ pour un faible résultat à l’arrivée.

La légèreté qui domine nous emmène loin des ambitions de départ du réalisateur. Le style trop léger et l’usage d’une caméra HD donnent à ce long métrage un air de série télé. Car même si Tricheuse est un film dans l’air du temps, il ne convainc pas ! Seul l’humour, la légèreté et les personnages caricaturaux divertissent. L’intérêt du film réside seulement dans le fait de savoir comment Hélène de Fougerolles va se sortir de ses situations et quelles complications ses mensonges vont engendrer. Ce qui s'avère tout juste divertissant, mais pas convainquant.

On peut également reprocher au film son humour trop léger, digne d’une sitcom, façon « Plus belle la vie », qui donne une impression de survol des thématiques évoquées et les décrédibilise. Finalement, cela nous laisse à peine diverti et peu touché par l’histoire. Il s'agit donc là uniquement d'un pâle téléfilm pour cet été…

Olivier BeorchiaEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire