Bannière Festival d'Annecy 2019

TRASHED

Un film de Candida Brady
Avec Jeremy Irons...

Notre planète, notre poubelle

De nos jours, l’un des fléaux écologiques reste le traitement des déchets à travers le monde. Dans ce documentaire, Jeremy Irons nous emmène voir les conséquences de notre consumérisme exacerbé et les solutions mises en place par différents pays afin de traiter ces déchets, qui deviennent de plus en plus envahissants...

Après « Wasteland », « Plastic planet » et « La onzième heure », les documentaires sur les dangers de la pollution et les conséquences désastreuses des déchets sur l’environnement continuent d'envahir les écrans. C’est au tour de l’acteur anglais Jeremy Irons d’attirer l’attention du grand public, avec « Trashed ».

Utilisant un principe de narration en voix-off et de témoignages, Candida Brady nous emmène faire un tour du monde des catastrophes écologiques liées au non traitement des déchets (du Liban à l'Indonésie). Ensuite, son périple le conduit vers des pays ayant fait le choix de l’incinération des déchets, comme en Angleterre et en Islande, pour pointer les défaillances de ce procédé et les graves conséquences sur la santé et l’agriculture. Enfin, il finira son exposé par les conséquences dramatiques de la pollution de l’eau sur les mammifères et l'écosystème marins...

Même si le propos n’est pas nouveau et que la mise en scène de l’acteur anglais (portant un ridicule chapeau de paille pour femme pendant la première demi-heure du film) n’est pas des plus habiles, « Trashed » n’en constitue pas moins une bonne leçon de civisme. En plus de remontrer des images de bébés phoques avec des filets de pêche autour du cou, « Trashed » se termine, fait assez rare pour être mentionné, par des solutions mises en place dans la ville de San Francisco, qui laissent entrevoir une once d’espoir pour solutionner une catastrophe annoncée, qui pourrait être une raison du déclin de l’humanité.

Veronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire