Bannière Festival Lumière 2021

TO BE A STAR

Un film de Collectif Othon

Les coachs en folie

S. a été contacté par une journaliste. Elle veut faire le portrait d'un jeune homme de gauche des années 2000. C'est lui qu'elle a choisi. L'interview a lieu dans 24 jours. S. va s'y préparer…

Un film qui sort du lot parmi les longs métrages en compétition au festival Cinéma Nouvelle Génération puisqu'il a été réalisé par un collectif, ce qui est d'ailleurs la seule véritable chose qui le démarque des autres. Réalisé et joué par tous les membres du collectif Othon, il manque de spontanéité. La façon de jouer est d'ailleurs très théâtrale voire récitée, cela est sans doute dû au faut qu'ils ne sont pas tous acteurs à la base. Certaines choses sont complètement absurdes et incompréhensibles: on se demande bien pourquoi un personnage déguisé traverse l'image rapidement sans que les autres n'y prêtent attention.

Il faut reconnaître tout de même que l'intérêt porté au paraître en politique est relativement intéressant. L'idée du film est de montrer l'entraînement d'un homme à répondre à une interview sur des questions (normalement) politiques. To be a star est construit sur des mini- scènes où l'on voit S. se faire coacher par différentes personnes: les coach d'expression corporelle, de citation, de charme. Seulement, on regrette que certaines scènes n'aient pas la valeur des autres et, cela parait un peu longuet au bout d'un certain temps. L'importance du paraître en politique et de son absurdité y est dépeinte de manière drôle. Le film pose la question de la manipulation avec humour.

Cependant, l'idée même du coach est d'apprendre à convaincre son interlocuteur. Ici, le pari est à moitié réussi.

Alexandra TrepardouxEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire