Parce qu'on en a jamais assez !

LES TÊTES DE L'EMPLOI

Débauche

Dans leur agence pour l'emploi, Cathy, Stéphane et Thierry travaillent d’arrache-pied pour réduire le nombre de chômeurs. Mais ils le font tellement bien qu'ils ne sont finalement plus nécessaires Et leur agence va devoir fermer ses portes faute de chercheur d’emploi. Les trois compères imaginent alors un tas de stratagèmes pour créer des chômeurs…

Dans cette comédie « sociale », Alexandre Charlot et Franck Magnier s’amusent à mettre en scène le comble pour tout agent de l'ANPE : créer des chômeurs ! Un sujet qui, de prime abord, ne prête pas forcément à rire. Dans cette comédie grinçante au scénario bancal, on alterne entre la volonté des trois personnages de prendre en main leur avenir professionnel et de gérer leur vie personnelle, ce qui est finalement regrettable.

La scène où le personnage de Franck Dubosc se rend chez ses parents fait penser au film "La vie est un long fleuve tranquille" d’Étienne Chatillez avec une nouvelle famille Groseille. Comme un flash-back (hommage ?) où Patrick Bouchitey était déjà présent dans la distribution précédente et qui, cette fois-ci, occupe le rôle du père de Franck Dubosc, en assisté des allocations chômage.

Au sein de la distribution, seule Elsa Zylberstein tire son épingle du jeu avec son personnage gratifié de nombreuses répliques caustiques. Car par ailleurs, les stéréotypes sont gratinés, notamment sur les fonctionnaires. Et si ce film grand et tout public ne sera pas la comédie de l'année 2016, elle permettra au moins de faire réfléchir sur les conditions précaires de l'emploi.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire