Banniere_Festival_Lumiere_2020

STRIPPED

Un film de Yaron Shani

Un sujet fort, pour un troisième volet loin de l’amour

Alice est un auteur qui vient de publier son premier roman. Lors d’une lecture publique, elle est prise d’un malaise. Ziv est un adolescent passionné de musique. Contre l’avis de son père, qui tente de la préparer à un échec, il espère échapper aux trois ans de service militaire en étant reconnu comme un musicien d’exception…

Stripped film

"Stripped" est le troisième volet de la trilogie signée Yaron Shani consacrée aux relations amoureuses. Mais il faut bien avouer, que la thématique abordée ici, transparaissant dès le début en arrière plan, pour ceux qui seront attentifs, tout comme le lien (ténu) entre les personnages (Alice est l’écrivaine qu’allait voir la stipteaseuse, elle-même personnage secondaire du second volet), vient conforter le choix du distributeur concernant le planning de sortie des trois films. Ayant sorti "Chained" et "Beloved" (fortement liés par leurs personnages centraux, un mari policier et une femme infirmière) à une semaine d’intervalle, au mois de juillet dernier, celui-ci aura laissé deux mois entre le second volet et sa « conclusion ».

Construit différemment, afin de ménager un certain suspense, mélangeant les temps, "Stripped" est aussi moins viscéral dans ses scènes, même lorsqu’une tension apparaît. Il traite pourtant également de frustration, d’éloignement, de désir, mais adopte une tonalité plus feutrée, moins dans la confrontation de personnages que dans l’approfondissement des doutes de chacun. Reste que le prétexte du documentaire, sensé faire le lien entre les deux personnages principaux, apparaît comme un élément réellement artificiel, en étant nullement développé. Un élément que ne gâche en rien la profondeur du propos, ni la pudeur avec laquelle un sujet difficile est ici exploré, finalement relativement loin de l’amour.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire