banniere-reflets-2019-2

STILL WALKING

Un film de

Famille, je vous hais !

Une famille japonaise se réunit autour des vieux parents lors d’un week-end chaud et ensoleillé de l’été. Sur cette réunion, plane l’ombre d’un fils qui s’est noyé une quinzaine d’années auparavant en portant secours à un jeune garçon...

Les membres de la famille ne se sont pas vus depuis longtemps. Le père, médecin à la retraite, et la mère vont retrouver leur autre fils, Ryo, marié avec une veuve, mère d’un petit garçon. Ils ont aussi une fille, mère de 2 enfants, qui souhaiterait aménager une partie de la maison de ses parents pour y vivre avec son mari.

Ryo n’arrive pas à trouver sa place et à se faire reconnaître auprès de ses parents, qui restent obnubilés par le destin avorté de leur autre fils, en qui le père avait vu son successeur. Il en souffre d’autant plus qu’il est sans emploi et n’ose pas l’avouer à ses parents.

Un film nostalgique et touchant par de nombreux aspects, plein d’humour à certains moments, même si certains le trouveront sans doute un peu long. La scène introductive est un beau clin d’œil au film taîwannais d’Ang Lee « Salé Sucré», qui abordait lui aussi le thème des relations familiales, celles d’un père avec ses trois filles. Une chronique familiale douce amère basée sur le non-dit et le ressentiment, par le réalisateur de « Nobody knows ».

Anthony REVOIREnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire