Bannière Festival Lumière 2021

SPACE SWEEPERS

Un film de Jo Sung-hee

Imbroglio spatial

Dans un futur proche, la Terre est devenue inhabitable. Une partie de l’humanité, guidée par James Sullivan et sa compagnie UTS, se réfugie dans l’espace. Alors que les plus riches profitent de l’air pur dans un monde eugéniste, les plus pauvres prennent des risques fous en essayant d’intercepter des déchets en orbite autour de la colonie. Le Victory, et son équipage hétéroclite, font parties de ceux-là. Dans une de leur rapine, ils découvrent, à l’intérieur d’un vaisseau mal en point, une petite fille, portrait craché d’une arme robotique récemment volée par des terroristes…

Space Sweepers film movie

Sortie le 05 février 2021 sur Netflix

Il y a beaucoup de chose dans "Space Sweepers", beaucoup de choses qui se passent à l'écran, souvent à toute vitesse, beaucoup de choses qui sont dites, à toute vitesse aussi, et beaucoup de choses qui sont racontées en 2h16. Il faut rester attentif, au risque d'être très vite perdu. Cependant, le fait de manquer une information n'est pas forcément dommageable, le film peut être apprécié sur différents registres et la compréhension de tous les enjeux, si elle n'est pas forcément possible à un premier visionnage, n'est peut-être même pas forcément souhaitable, car cela pourrait révéler des trous et des incohérences dans l'intrigue et la caractérisation des personnages.

Ainsi, fonctionnant un peu comme la plateforme dont il est issu, "Space Sweepers" est une oeuvre pour tous les goûts. En effet, ce film, parfois un pur film de combat spatial, avec par exemple une scène d'ouverture virtuose où le Victory vient harponner et voler un vaisseau déjà aux mains d’autres équipes d'épavistes, devient un film très dialogué, avec des séquences intimes à l'intérieur du vaisseau où les enjeux et les personnalités de chacun des protagonistes sont révélés. Ce film a également une forte dimension morale et fonctionne comme une fable moralisatrice sur le rapport d'une part, à l'héritage génétique et entre guillemets, à la prédétermination physiologique des individus, avec le personnage de James Sullivan, et d'autre part, à l'argent, qui peut corrompre un homme bon, avec le protagoniste Tae-ho. "Space Sweepers" est également un film qui s'interroge légèrement sur le genre, de façon tellement gratuite qu'elle est pertinente et vient questionner un stéréotype : un robot s'identifie-t-il à un genre en particulier, un robot combattant pourrait-il avoir l'apparence d'une femme ? Enfin, aussi surprenant que ce soit, plusieurs moments clés de ce film mettent en scène des bruits de pets. Difficile à caser dans une critique et difficile également à interpréter, mais ce film, dans la logique de diversité des approches de Netflix, est même allé chercher au plus simple : le bon vieux prout pour faire rire et détendre l'atmosphère (le bruit de pet est même utilisé dans un moment crucial qui pourrait conduire à la mort d'un des personnages).

Cette recherche de diversité s'incarne également dans la langue du film. En effet, "Space Sweepers" pourra rester dans les annales comme l'un des premiers films de SF à mettre en scène la diversité des langues d'une humanité rassemblée dans l'espace. Les personnages ont tous des petites oreillettes pour pouvoir se comprendre dans cette tour de Babel spatiale. Ainsi, ce film est l'occasion d'entendre, à côté des cris, chansons et dialogues coréens, du français, de l'anglais, de l'espagnol, de l'italien, de l'allemand et tout une diversité d'autres langues.

Pour conclure, "Space Sweepers" est un drôle de produit hybride, parfois touchant, parfois impressionnant, parfois drôle, parfois virtuose, et surtout, assez bien fait. Le film tire cependant un peu sur la longueur et son intrigue pléthorique lui fait perdre de son efficacité. Ce qu'on peut dire donc, c'est qu'il est exactement ce qu'on attend d'un film Netflix du samedi soir.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

COMMENTAIRES

Kadmon

jeudi 13 mai - 4h20

This was a good review, thank you! I've included a link to your work in the French resources section of our article: https://alkony.enerla.net/english/the-nexus/sf-f-nexus/film-review/seungriho-space-sweepers-movie-2021-film-review-kadmon

Laisser un commentaire