Banniere Festival Alpe d'huez 2023

SONIC 2, LE FILM

Un film de Jeff Fowler

Une vraie amélioration

Prisonnier sur la planète champignons, le Dr Robotnik parvient à lancer un signal grâce à l’énergie du « poil » qu’il avait pu arracher à Sonic. Des créatures, sorties d’un portail trans-dimensionnel, dont l’hyper puissant Knuckles, lui permettent ainsi de s’échapper, à condition qu’il leur montre où est Sonic. De son côté, installé à Green Hills, Sonic continue à jouer en douce les super-héros, se souciant peu des dommages collatéraux…

Sonic 2, le film animation animated movie

Le second épisode des aventures de "Sonic", le hérisson bleu des jeux vidéos Sega, ici à la production, s’avère plus passionnant que l’initial. Grâce bien entendu à Jim Carrey (le méchant du premier, qui revient ici de son exil forcé pour tenter de reconquérir le monde), décidément en pleine forme, tant côté grimaces que côté roublardise à peine déguisée. Mais grâce aussi à une intrigue où il est question des 7 émeraudes du chaos, formant l’émeraude mère, que connaissent bien les adeptes du jeu, et après laquelle court tout ce petit monde, de Sonic et son acolyte Tails (animal à deux queues, capable avec elles de créer une sorte d’effet hélicoptère), mais aussi Knuckles l’ennemi échidné, sorte de porc-épic rouge venu d’une autre planète.

Si l’on ne sera pas forcément surpris par le discours sur l’importance de la famille, ou sur la nécessité pour les adolescents d’intégrer la notion de responsabilité, on s’amusera tout de même des frasques de celui que constitue Sonic lui même (il s’organise sa soirée mousse en l’absence de ceux qui l’ont recueilli), ou de la puissance du personnage de la sœur de Maddie, Rachel, interprétée par Natasha Rothwell, bientôt mariée et craignant un désastre à cause de son beau frère. Cote scénario l’aventure est au rendez-vous, portée par des effets spéciaux et incrustations tout à fait honnêtes, mais le parcours suivi et les énigmes le jalonnant sont souvent bien vite évacuées, faisant apparaître certaines progressions comme trop « faciles ». Des éléments qui ne devraient pas cependant gâcher l’aventure pour les plus petits.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire