Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

REEFER MADNESS

Un film de Andy Fickman

Lalala marijuana !

Dans les années 30, les parents d’élèves sont conviés à une projection dont ils ignorent le sujet. Ils seront alors informer des dangers d’une drogue qui touche les jeunes et qui est plus dangereuse que toutes les autres (cocaïne et héroïne réunies) : la marie-jeanne ! Dans un film éducatif, les parents découvrent comment 2 jeunes gens, Mary Lane et Jimmy Harper ont sombré du côté obscur de la force…

Une comédie musicale sur la marijuana… thème plutôt surprenant pour la sélection de Deauville, ce qui nous démontre que le comité organisateur est loin d’être obtus, même si néanmoins ce type de thème est souvent sujet à controverse. Ici la marijuana est présentée comme une drogue euphorisante, qui cause des crises de rires incontrôlables et qui désinhibe totalement, laissant ainsi place à une débauche où la luxure est reine.

Tout dans ce film fait que l’on se croit sur Broadway, en plein Manhattan, les musiques, les couleurs saturées, etc. Les chansons y sont lissées, les personnages des caricatures ambulantes. Peut être même trop. Car, en effet, comme la pièce fut d’abord écrite pour le théâtre, puis adaptée en film, on pourrait presque croire que ce que l’on voit, n’est finalement que la pièce filmée.

Heureusement, au travers de ce portrait d’une Américaine puritaine et conservatrice des années 30, on s’aperçoit vite qu’on n’est peut être pas si loin de l’Amérique de Bush (Junior). Et le tout prend donc une (petite) dimension politique, et incorrecte. Reste du coup une comédie plaisante pour les amoureux de comédies musicales façon Broadway. Pour les amoureux de ‘Notre dame de Paris’ et du ‘Roi soleil’, mieux vaut s’abstenir, Patrick Fiori ne fait pas parti du casting !

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire