Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

POUPOUPIDOU

Hommage frileux mais réjouissant à Marilyn

David Rousseau, écrivain en panne d'inspiration, décide d'enquêter sur le soi-disant suicide de Candice Lecoeur, mort qu'il trouve d'autant plus suspecte que l'affaire, aux circonstances troubles, est vite classée. Ses recherches lui font découvrir une étrange similitude entre le destin de cette ex-effigie du fromage Belle de jura et celui de Marilyn Monroe, ce qui ne manque pas de lui donner des idées pour un nouveau roman...

En ces froides journées d'hiver, ce n'est pas pour vous réchauffer que vous irez suivre la drôle d'enquête menée par un très frileux Jean-Paul Rouve dans la ville la plus glaciale de France, Mouthe. Mais si la température du film est constamment négative, sa qualité est en revanche bien au dessus de zéro.

Les premières minutes installent une atmosphère particulière qui oscille entre mystère et humour pincé, ne permettant pas de savoir vraiment dans quel genre nous nous trouvons. Le meilleur terme serait comédie policière, mais sans les extrêmes de chacun des genres: pas de gag hilarant ni de réel suspens, juste une enquête toujours teintée d'ironie qui suit son cours là où on l'attend puisque l'on comprend dès le début (et même dès le titre) que le funeste parcours de Marilyn va fortement baliser celui de Candice.

En plus d'être originale, cette histoire est traitée avec subtilité et servie par un casting raffiné, porté par un Jean-Paul Rouve dépité et réjouissant au possible et une Sophie Quinton lumineuse qui se donne corps et âme, rendant un bel hommage à son inspiratrice fantôme: Marilyn Monroe.

Rémi GeoffroyEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire