Parce qu'on en a jamais assez !

PÈRE NOËL ORIGINES

Santa Clause Combat !

Au sommet d’une montagne nordique, une équipe de recherche américaine étudie des échantillons de forage et pense avoir découvert un tombeau à l’intérieur duquel quelque chose aurait été caché. La veille de Noël, le glacier devient le théâtre d’une hécatombe, des centaines de rennes sont retrouvés morts et les loups de la régions sont devenus fous. Pieteri, le jeune fils d’un chasseur, est convaincu qu’une force aussi puissante que maléfique se cache derrière tout ça...

« Rare Exports » est un petit ovni comme nous avons rarement l’occasion d’en voir, un film sorti d’une autre époque, celle des productions Amblin des années 80 tel « Gremlins ». Un métrage multi-facettes qui se révèle être d’une fraicheur folle, confirmant qu’il est encore possible de faire un film de genre atypique, ne se prenant pas au sérieux mais traité avec une maîtrise évidente, tout en étant accessible à toute la famille.

Développant une mythologie qui existe déjà dans presque tous les foyers du monde (celle du Père Noël), Jalmari Helander s’amuse à brouiller les pistes dès les premières minutes de son film. Dans une introduction parfaitement rythmée, toutes les bases d’un film de frisson sont posées. Un milliardaire américain assiste à la découverte et à la profanation par ses hommes d’un tombeau sacré, celui du vieillard préféré des enfants. Véritable « John Hammond » complètement avoué (« Jurassic Park » est quasiment cité ici), cet homme d’affaire à la poursuite du rêve de sa vie, pose l’un des enjeux du film : Soyez sages, nous avons réveillé celui qui punit les buveurs, fumeurs, cracheurs…

C’est à ce moment que le film va prendre l’un de ses premiers virages : et si ce bon vieux bonhomme jovial était le 1er des croquemitaines, ancêtre de Jason et autre Michael Myers à la recherche des enfants pas sages ? C’est ce que pense en tout cas le jeune Pieteri qui ne voit pas la découverte du Père Noel comme une bénédiction, car lui, les bêtises, il connaît bien ! Jeune fils de chasseur, il se sent responsable du massacre des rennes dans la région, empêchant son père et ses amis de pouvoir faire tourner leur businness correctement, alors quand Papa Noel semble roder dans les parages, Pieteri commence à s’inquiéter… et le spectateur avec lui.

Mais Jalmari Helander n’en a pas fini avec nous ! Un simple slasher n’aurait rien d’original et le traitement apporté par son auteur a de quoi nous donner envie de croire au Père Noël ! Rien ne nous laisse présager le revirement que va effectuer le film dans son dernier tiers, et c’est là qu’il prend toute son ampleur. Une chose est certaine, ce film ne vous laissera pas indiffèrent ! Ce qui peut être sûr également, c’est que l’on entendra reparler très rapidement de Jalmari Helander, car le jeune réalisateur a tout ce qu'il faut pour faire les beaux jours d’Hollywood et on ne peut que lui souhaiter d’y réussir… ainsi qu’un joyeux Noël !

François ReyEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire