Bagniere comedies_confinement-04

LES NOUVELLES AVENTURES DE CENDRILLON

Un film de Lionel Steketee

Et la citrouille se transforma en navet…

Julie est amoureuse de son chef Marco. Le soir de son anniversaire, il l’appelle pour lui dire qu’il passe chez elle. Cependant, ce n’est pas pour l’emmener dîner mais pour qu’elle lui garde son jeune fils. Ce dernier lui demande alors de lui raconter une histoire, et elle décide de lui conter celle de Cendrillon, à sa façon…

Ce long-métrage se veut une relecture féministe du conte de Cendrillon vu par l’héroïne jouée ici par Marilou Berry, mais cette vision est d’emblée bloquée par le jeune garçon qui empêche de laisser libre cours à un imaginaire qui aurait pu être plus fun (on ne sait jamais !). "Les nouvelles aventures de Cendrillon" est une sorte de mauvais conte, une de ces histoires qu’on aimerait voir se terminer dès la première phrase. Car rares sont les choses qui fonctionnent dans ce film, et pourtant sur le papier le casting avait une certaine allure : Didier Bourdon, Josiane Balasko, Jérôme Commandeur, Vincent Desagnat, emmener par Arnaud Ducret et Marilou Berry. Mais comme on le sait, un bon casting (qui parait parfois ici en roue-libre) ne fait pas tout et ce joli petit monde est plombé par une réalisation absente, un scénario cousu de fils blancs, des dialogues insipides et des situations lourdingues.

Tentant de s’approprier certaines thématiques actuelles sur le ton de la comédie (l’homosexualité, la place de la femme dans la société, le machisme…) le film de Lionel Steketee n’y parvient pas, la plupart des scènes tombant à plat (le détournement du bal en speed dating était pourtant bien vu) la faute à un humour qui ferait passer les blagues Carambar pour des chefs d’œuvre, et à quelques bonnes idées sacrifiées sur l’autel d’une réalisation navrante. Bien évidemment, comme toute bon conte qui se respecte, on a droit à une morale : le physique ne fait pas tout, sexy et beau ne veut pas dire attentionné et intelligent. Néanmoins on remarquera que Cendrillon mise sur son physique pour plaire au prince (comme quoi !) avant de s’apercevoir du peu d’intérêt qu’il lui accorde en dehors de ses atours.

La scène où le personnage de Marraine la fée tente de transformer une citrouille en carrosse, chacune ne faisant qu’exploser, résume à elle seule ce film : la tentative d’appropriation et de détournement du conte n’a pas pris et nous explose en plein visage. "Les Nouvelles aventures de Cendrillon" est ainsi un spectacle cinématographique que l’on oublie rapidement une fois les lumières de la salle rallumées, la faute entre autres (la liste étant plus longue) à des situations, un humour et un scénario navrants que le casting en roue libre ne peut relever. Le seul aspect positif, c’est qu’il nous donne envie de replonger dans la version animée des studio Disney, mais là n’était pas forcément son but !

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire