Banniere_Face_a_Face_2022

NOTRE LANGUE AUX CHATS

Un film de Andy Mitchell

Un documentaire de trop ?

Ce documentaire attendrissant, que vous soyez adeptes de nos félins de compagnie ou non, dévoile les capacités (parfois insoupçonnées) des chats. Des experts du monde entier révèlent leurs expériences et de fait expliquent le comportement de ces adorables animaux domestiques…

Notre langue aux chats film documentaire documentary movie

On ne compte plus le nombre de documentaires visibles en ligne, et Netflix, diffuseur de "Notre langue aux chats" ne fait pas exception à la règle. Cependant si vous êtes habitués à la qualité des documentaires que vous pouvez y trouver, vous allez très vite déchanter.

En tout premier lieu, la traduction française du titre original "Inside the Mind of a Cat" ne correspond plus du tout à l’esprit du documentaire puisqu’il se concentre principalement sur le langage et sur l’environnement des chats – vu par les chats – plutôt que sur l’homme et sa langue.
Ce film fait intervenir plusieurs experts du comportement animal, qui nous expliquent comment les chats peuvent réagir selon plusieurs facteurs... mais cela n’a rien de grandiose pour quiconque possède déjà une boule de poils chez soi. Les musiques ne sont pas particulièrement remarquables, et la réalisation n’a rien d’exceptionnelle non plus.

L’une des idées les plus pertinentes du documentaire n’arrive qu’à la fin et n’est pas plus approfondie que cela : on nous apprend que les chats s’adaptent non seulement à leurs maîtres mais également à la culture de ses derniers. Ainsi un chat américain sera beaucoup plus social qu’un chat japonais... Et c’est tout. Alors que l’on nous avait montré plusieurs exercices sans grand intérêt, le documentaire se contente ici ne nous montrer le chat américain avec son maître et des chats japonais apeurés sous un banc.

Le seul autre moment qui retient notre attention est la séquence historique du documentaire. Après les comportementalistes animaliers, c’est en effet au tour d’une historienne de nous conter son savoir. Malheureusement, c’est là aussi trop court. C’est dommage car, au sein d’un documentaire sans grand intérêt et avec une fin bâclée, apporter un peu plus de crédit à cette intervention aurait été le bienvenu.

En bref, vous pourrez découvrir les chats si vous n’en n’avez jamais vraiment côtoyés, mais si c’est déjà le cas, vous passerez sûrement un meilleur moment en contemplant votre propre chat pendant 67 minutes !

Elsa CarapetEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire