Parce qu'on en a jamais assez !

MOTHER ANDROID

Un film de Mattson Tomlin

Aussi vu, aussitôt oublié

Georgia et Sam tentent de survivre dans une Amérique dévastée après une rébellion d’androïdes, alors que la jeune femme est enceinte de leur premier enfant…

Mother Android film movie

Sortie le 7 janvier 2022 sur Netflix

À la lecture du synopsis, ça sent déjà l’ultra-réchauffé et cela se confirme malheureusement tout au long de ce long métrage ni fait ni à faire. Le court flashforward inaugural semble même tuer tout suspense et tout intérêt, même s’il est possible d’être quand même un peu surpris vers la fin (et de se dire alors qu’on a avait peut-être jugé trop durement cette intro). Quant à l’apocalypse androïde qui suit, elle est lancée avec une mise en scène digne d’un film de fin d’études à la sauce teen movie stéréotypée.

Dans d’autres œuvres, le recours au hors champ et aux suggestions peuvent être une preuve de créativité ou de volonté d’éviter les clichés. Mais dans "Mother/Android", la multitude des ellipses semble pallier à la fois le manque d’inventivité, l’absence de moyens et les contraintes d’un tournage en pleine pandémie de Covid (car c’est malheureusement ce qu’a dû subir l’équipe du film).

Malgré les obstacles que traverse le couple au centre du récit, et malgré un dénouement déchirant, on peine à ressentir des émotions car le tout sonne plutôt faux. Outre la réalisation peu convaincante, le film pâtit d’une interprétation sans âme, avec une Chloë Grace Moretz aussi pénible que dans "La Cinquième Vague" et un Algee Smith dont le personnage paraît en totale inadéquation avec l’univers dans lequel il évolue, avec des réactions parfois sans logique. Seul Raúl Castillo tire un peu son épingle du jeu (il faut dire que tous les autres personnages sont assez furtifs !), mais son rôle n’échappe pas aux clichés.

Laid, ennuyeux, incohérent, maladroit, déjà vu… Vous l’aurez compris : on oublie !

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire