Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

MONSIEUR JE-SAIS-TOUT

Un film sensible et poignant

Vincent Barteau, un entraîneur de foot pour de jeunes joueurs, vit dans son monde. Il essaye de gravir les échelons et a coupé les ponts avec sa famille. Jusqu’au jour où son neveu Léo, autiste « Asperger », chamboule tout. Vincent tente de donner une seconde vie à l’adolescent, qui est également un joueur d’échecs passionné…

François Prévot-Legonie et Stephane Archinard mettent en scène leur propre scénario, à la fois bien ficelé et généreux en moments de tension et de tendresse. Pour les plus cinéphiles, on reconnaîtra le thème et le personnage qui avaient donné le film des années 80 "Rain Man", qui traitait également du sujet de l’autisme « Asperger ».

Le jeune Max Baissette de Malglaive est remarquable par son jeu, tout comme l’avait été à l’époque Dustin Hoffman, récompensé d’ailleurs par un Oscar. Arnaud Ducruet trouve, de son côté, le ton juste avec un personnage à la fois enragé et touchant. La confrontation entre Vincent et Léo, chacun dans leur univers, fonctionne à merveille. Et, au centre de ce duo, le personnage interprété par Alice David tempère habilement les deux incompris.

Les réalisateurs mettent parfaitement en évidence les difficultés que rencontrent ces familles touchées par l’autisme. Ils traitent ce handicap avec une grande justesse. "Monsieur je-sais-tout" est au final une merveilleuse surprise cocasse.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire