Banniere-Berlinale-2019

MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

Un film de Emmanuel Mouret

Un amour vengeur

Lorsque le marquis des Arcis se lasse de sa relation avec Madame de La Pommeraye, alors profondément amoureuse, cette dernière décide de se venger à la hauteur de sa blessure sur le marquis avec l’aide de Mademoiselle de Joncquières...

Le résultat de ce nouveau long métrage du réalisateur d'"Un baiser s'il vous plaît" est un beau film d’époque, avec des décors et des costumes travaillés valorisés par une mise en scène simple et classique certes mais qui n’en reste pas moins efficace. Celle-ci crée chez le spectateur une sensation de plaisir coupable dans cette ironie tragique où l’on attend toujours les prochains coups de Madame de La Pommeraye en se demandant jusqu’où elle ira et comment le marquis sortira de toute cette machination.

Cependant, force est de constater que l’intrigue est finalement peu originale et que les manipulations de Madame de La Pommeraye sont un peu en dessous de nos attentes. Ce constat est d’autant plus amplifié si l’on compare Mademoiselle de Joncquières aux autres films du genre, notamment le classique "Les Liaisons Dangereuses".

Concernant les acteurs, tous sont très convaincants et bien dirigés par Emmanuel Mouret. Les dialogues sont plaisants à entendre, malgré la théâtralité du jeu qui peut être un frein pour certains. Au final, "Mademoiselle de Joncquières" reste un bon film d’époque qui se laisse agréablement regarder.

Ray LamajEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire