Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

MA MÈRE EST FOLLE

Un film de Diane Kurys

Vianney, une révélation

Nina est une femme assez folle en totale opposition avec son fils Baptiste. Fâchés depuis longtemps, ils se retrouvent à Amsterdam pour une aventure extraordinaire. C’est au cours de ce voyage qu’ils se redécouvriront et se rapprocheront…

Ma mère est folle film image

Nous avions l’habitude de voir Vianney sur scène mais ce film permet au public d’apprécier ses (multiples) talents sur grand écran. Pour ses premiers pas au cinéma, il incarne un personnage simple qui mène une vie tranquille jusqu’à ce que sa mère ne réapparaisse dans sa vie. Des premiers pas parfois maladroits et timides à côté du jeu extravagant de Fanny Ardant. Le duo forme tout de même un bon équilibre et renforce la crédibilité de l’histoire des deux personnages.

La comédie de Diane Kurys est contrastée, entre un humour tantôt léger et tantôt lourd, plombant toute une scène qui aurait sans doute pu être agréable de A à Z. La mise en scène reste simple, peut-être trop par rapport au personnage de Nina. Le scénario, quant à lui, suscite quelques questionnements : pourquoi avoir intégré un refugié muet à leur road trip si ce n’est pour combler un certain vide ? De même, le sujet du trafic de drogue est-il nécessaire pour permettre la réconciliation mère-fils, sujet principal du film ?

"Ma mère est folle" reste un film appréciable si l’on veut passer un moment léger. Par ailleurs, les mélodies de Paolo Buonvino collent parfaitement avec l’univers proposé et nous embarquent dans cette histoire sagement folle.

Elsa CarapetEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire