Banniere Festival d'Annecy 2024

LOVING HIGHSMITH

Un film de Eva Vitija

Les fêlures d'une femme en perpétuelle quête d'amour

Au travers de témoignages et de bribes de ses journaux intimes, Eva Vitija réalise le portrait intimiste d’une des plus grandes romancières du XXe siècle, Patricia Highsmith…

Loving Highsmith film documentaire documentary movie

Alors que ses romans, maintes fois adaptés au cinéma, connurent un succès international, la vie intime de Patricia Highsmith, elle, resta figée dans la pénombre. Née dans les années 20 au Texas, elle a grandi au rythme des rodéos, où l'on se réjouit de voir un pauvre veau inoffensif se faire plaquer violemment au sol pour être à la merci de l'homme qui va le ligoter pour en faire son trophée. Patricia Highsmith ne désirait être le trophée d'aucun homme. Alors, plutôt que de rentrer dans l'arène, elle se réfugia dans l'ombre d'un New York effervescent où, derrière les néons, elle pouvait enfin aimer et être aimer d'autres femmes.

Au son d'une guitare désaccordée, quelques mélodies viennent souligner la jeunesse chaotique de cette romancière qui tente de s'émanciper d'une mère à la fois absente et toxique. Patricia Highsmith attendra longtemps après sa mort pour révéler qu'elle est Claire Morgan, l'auteure de "Carol", un girls' book où deux femmes s'aiment jusqu'au Happy End. Éternelle voyageuse, la romancière préférera finalement fuir son pays si conservateur pour vivre ses amours en Europe.

Entre classicisme et élégance, le documentaire de Eva Vitija évoque avec justesse le style Highsmith. Nul besoin de narrations superflues, les carnets intimes de son sujet sont si magnifiquement écrits qu'il suffit de les lire à voix haute pour comprendre toute la mélancolie qui émane de cette femme si mystérieuse aux yeux des autres. À l'inverse, beaucoup d'interviews d'époque n'ont pas eu cette pudeur tant on voit l'indécence des questions qui lui ont été posées au sujet de son existence solitaire.

Pour mieux cerner le personnage, la réalisatrice a recueilli le témoignage de ses nièces et de ses anciennes amantes. Des points de vue extérieurs aussi objectifs que bienveillants qui permettent de mieux comprendre le contexte des différentes étapes de la vie de la romancière. Loin des biopics académiques, "Loving Highsmith" dépeint le portrait fascinant d'une femme homosexuelle née à une époque, pas si lointaine, où vouloir vivre sa vie librement impliquait beaucoup de sacrifices.

Gaëlle BouchéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire