Banniere_Face_a_Face_2022

LE PARFUMEUR

Un film de Nils Willbrandt

Une odeur d'inachevé

Sunny, une policière ayant perdu l’odorat durant son enfance, va être mise sur la piste d’un tueur en série créateur de parfums. Spécialiste des odeurs, Adrian est son seul espoir de retrouver l’odorat un jour. Même si elle recherche avant tout pour stopper les atrocités qu’il perpètre, elle souhaite aussi qu’il la sauve de cette malédiction. Que sera-t-elle prête à sacrifier pour cela ?…

Le Parfumeur film movie

Sortie le 21 septembre 2022 sur Netflix

Disant s’inspirer du roman "Le Parfum, Histoire d’un meurtrier" de Patrick Süskind (1985), "Le Parfumeur" est une bien pâle imitation de ce chef d’œuvre littéraire. Sous couvert d’une modernisation de l’histoire, ce film est un échec total car, même s’il restitue certains éléments centraux (l’odorat, le désir de créer un parfum pour être aimé), il ne parvient pas à saisir l’essence du projet et à les articuler entre eux.

Là où "Le Parfum" de Tom Tykwer (2006) était parvenu à toucher l’âme de Jean-Baptiste Grenouille, "Le Parfumeur" ne parvient pas à esquisser le personnage et encore moins à rendre sa profondeur. Trop rapide dans son rythme et cherchant à ajouter trop d’éléments nouveaux, il place l’enquêtrice, Sunny, au centre du scénario. Pour autant, c’est Adrian, le parfumeur assassin, qui est censé donner toute sa saveur au film : il ne devrait pas être traité comme un serial killer lambda. Préférant développer l’intérêt sexuel et amoureux que Sunny trouve dans le travail d’Adrian, ce film le réduit à un détraqué assisté qui est incapable de se débrouiller sans son exécutrice, Rex.

Si le jeu des acteurs est bon et l’esthétique du film aussi, le fait d’avoir cherché à imiter l’histoire du "Parfum" sans la reproduire est une erreur. Mieux valait recréer un scénario et un personnage plutôt que réaliser un film qui ne saisit pas les enjeux de sa propre histoire. Si l’on ne connaît pas l’œuvre originale, il peut néanmoins séduire, même s’il s’intéresse trop peu à l’esprit du meurtrier pour être un bon thriller. Et encore, tout ça sans parler de la fin…

Rédacteur également membre du LYF

Adam GrassotEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire