Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

LE DÉFI DU CHAMPION

Une comédie inattendue

Christian Ferro, jeune joueur de foot italien, se croit intouchable du fait de sa célébrité et de son argent. Avec ses potes, il vole dans les magasins, il se bat pour un rien en boîte de nuit… Afin de redorer son blason, le président du club décide alors de l’interdire de jeu, à moins qu’il ne passe chaque semaine un examen, qui le prépare au bac. Pour cela, il engage Valerio, professeur particulier…

Le Défi du Champion film

Tourné dans le cadre d’un partenariat avec l’AS Roma, "Le Défi du Champion" aborde, derrière une comédie type buddy movie (c’est à dire plaçant face à face deux personnages aux antipodes l’un de l’autre), un sujet rare au cinéma : la question de l’éducation chez les sportifs de haut niveau. Car en obligeant un professeur solitaire et par certains côtés idéalistes, et un jeune joueur, doué mais à la limite de la délinquance, à pratiquement cohabiter, c’est bien l’opposition entre deux visions du monde qui semblent s’affronter initialement. D’un côté il y a ainsi la jeunesse, l’argent et la célébrité, et tous les « privilèges » et les parasites que cela entraîne, et de l’autre, il y a le sérieux, la régularité et culture, entourés d’une certaine solitude. Ce qui pourrait les réunir serait bien l’exigence et le travail.

Mais le scénario, plutôt intelligent, ne se contentera pas de cela. Développant un arc narratif intéressant pour chacun des deux personnages, positionnant des points clés d’évolution pour chacun, marquant à chaque fois un pas de l’un vers l’autre, celui-ci introduit de petites touches de comédie, comme d’émotion. Qu’il s’agisse d’une rencontre qui amène à envisager plus de simplicité, ou d’un passé douloureux qui ressurgit tout à coup, les deux personnages en finissent par devenir attachant. Traitant assez efficacement de l’influence de l’argent sur le comportement et le mode de vie, cette comédie dramatique italienne est sans doute le feel-good movie surprise de ce mois d’août.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire