Parce qu'on en a jamais assez !

LE BOUT DU MONDE

Un film de McG

La colo qui part en c…

Quatre adolescents se rencontrent dans une colonie de vacances en Californie. Alors que tout semble les opposer, ils vont devoir faire équipe car la Terre est soudainement la cible d’une vaste attaque extra-terrestre et ils se retrouvent par hasard en possession d’une clef cryptée qui peut permettre de sauver le monde s’ils l’apportent à un scientifique du centre de recherche de la NASA à Pasadena…

Imaginons ce qu’ont pu être les discussions lorsque le scénariste Zack Stentz (qui a auparavant coécrit "Cody Banks, agent secret", "Thor" et "X-Men, le Commencement") a rencontré les producteurs de Netflix : « Je vous propose de faire un croisement entre "Les Goonies" et "Independence Day". – J. J. Abrams n’a-t-il pas déjà fait un peu la même chose avec "Super 8" ? – Oui, bien sûr, et c’était plutôt réussi d’ailleurs, mais ce n’est pas le même projet. Je vous propos d’y ajouter un chouïa de "Idiocracy", mais en virant le second degré et en donnant l’impression que le scénario a été écrit en mode cadavre exquis. Du délire, non ? – OK, alors il va falloir des stéréotypes, qu’est-ce que tu as en stock ? – Par exemple, je prévois un ado afro-américain hyper bavard avec des chaînes en or, ou encore un alien indestructible que les héros parviennent toujours à fuir miraculeusement, ça vous va ?

– Super, et du côté des incohérences et des grosses ficelles, tu nous proposes quoi ? – Alors là, vous en aurez pour votre pognon ! En vrac, je vous mets un avion de chasse qui surgit de nulle part quand les ados vont se faire bouffer par le monstre et qui parvient à viser super bien sans blesser les héros, un militaire pas étonné du tout que des ados soient en possession de la clef cryptée, ou encore un mec qui leur explique en visio-conférence comment rétablir l’électricité dans le labo… – Tu nous mettras aussi des idées farfelues ? – Evidemment ! Que diriez-vous par exemple d’un filet de sang qui envoie un message en morse en coulant sur un manipulateur télégraphique ? Et si on prend McG à la réalisation, il vous fera une mise en scène trop cool à la "Charlie’s Angels" avec des passages où les jeunes se croient en plein clip de hip-hop alors qu’un alien est à leurs trousses ! Ca va tabasser sa mère ! »

Bon, vous l’aurez compris, c’est un festival de n’importe quoi. Alors y a-t-il quand même quelque chose à sauver ? A part dire que c’est quand même fun et qu’on rit par-ci par-là, on ne retient que deux aspects vraiment positifs. D’un part un dialogue inspiré où un animateur de la colonie réinterprète "Toy Story" comme une métaphore du rapport entre Blancs et Noirs. D’autre part le personnage de ZhenZhen, une ado chinoise à la fois badass et toute mini, interprétée par Miya Cech (déjà vue dans "Darkest Minds : Rébellion" et dans plusieurs séries), une jeune actrice qui crève l’écran et que l’on a hâte de revoir dans de meilleures productions.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/gC9svTAU0qo » frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen></iframe>

Laisser un commentaire