LA VOIE DE LA JUSTICE

Réquisitoire contre la peine de mort

Sorti de l’université de Harvard, le jeune avocat Bryan Stevenson décide de défendre des condamnés à tort en Alabama. Il tente de remettre en cause les jugements envers des condmanés se trouvant dans le couloir de la mort. Malgré le fort racisme ambiant, il tente de rendre justice à de nombreux prisonniers, dont Walter McMillian, accusé du meurtre d’une jeune fille de 18 ans…

La voie de la justice film image

Dans la lignée du film "La ligne verte" de Frank Darabont, sorti en 1999, Destin Daniel Cretton relate le combat face à l'injustice envers un homme noir et sa communauté. Jamais le réalisateur ne sombre dans le mélo. Affichant une mise en scène dépouillée et conventionnelle, il décrit la systématisation des ségrégations raciales et les accusations inquisitoriales portées envers des personnes de couleur. Et il dénonce ainsi, au travers de cette histoire vraie, le système judiciaire américain, avec toutes ses faiblesses.

Destin Daniel Cretton réalise ainsi un plaidoyer attendrissant contre la peine de mort, abordant des erreurs judiciaires désastreuses pour l'entourage des accusés, et rendant ces nombreuses condamnations à tort, instructives et émouvantes. Il réussit à traiter son sujet avec distance et sans extravagance, décrivant l'engagement et la persévérance de l’avocat. Les personnages sont très nuancés, l’interprétation investie, créant facilement une empathie avec le spectateur. Les combats menés par Jamie Foxx et Michael B.Jordan ont au final une portée universelle, dans ce film très émouvant à la grande retenue.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire