Bannière Festival de San Sebastian 2021

L'ARCHE MAGIQUE

Un film de Vasiliy Rovenskiy

Dès décors à apprécier sur grand écran

Delfi le dauphin, amoureux de Mia, elle même promise par son père au puissant Alpha, découvre dans des ruines interdites une arche mystérieuse qui a le pouvoir de transformer qui la franchit en l’animal ou l’objet de son souhait. Dans ses pérégrinations en compagnie de son ami poisson Zeb, il découvre que les murènes comptent se servir de l’arche pour prendre devenir géantes et prendre le pouvoir à Aquaville. Mais il apprend aussi que son père disparu pourrait bien être encore vivant…

L'arche magique film animation animated movie

C’est CGR Events qui sortira donc en salle ce dessin animé russe intitulé "L'arche magique", qui nous plonge dans les fonds marins auprès de différentes espèces (dauphins, crabes, murènes, poissons chirurgien, pieuvre…) qui interagissent à la manière d’humains, dans des jeux de pouvoirs convoquant les notions de gangsters, de dirigeants et d’affrontement électoral ou physique. Introduits d’abord au personnage principal, Delfi, un dauphin n’osant pas avouer son amour et traumatisé par la disparition de son père, et son ami Zeb, un poisson chirurgien jaune rayé avec le contour des yeux bleu, on découvre peu à peu tout ce bestiaire affublé de dialogues un peu trop nombreux et explicites.

Certes les personnages ne sont pas très épais, les situations sont un peu tarabiscotées, mais l’intrigue se suivra sans difficulté pour les plus petits (le film s'adresse aux plus de 3 ans). Si les valeurs d’ordre et de malhonnêteté sont les principales visées ici, c’est en effet le courage, la tactique, comme la droiture, qui sont mises en avant. Côté animation si c’est un peu le service minimum du côté des animaux, lisses et peu fluides dans leurs mouvements, les décors sont eux plus recherchés, entre champs d’algues, ruines mêlant influences grecques et égyptiennes, ou pseudo tour de Babbel, et surtout multitudes d'autres espèces animales au deuxième plan. Des éléments qui impressionneront sans doute sur grand écran pour les petits, alors que les parents se raccrocheront aux quelques références (certes anecdotiques) a "Star Wars", "Indiana Jones" ou même "Stargate".

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire