Banniere_Face_a_Face_2022

K-PAX

Un film de Iain Softley

Extra-terrestre ?

Apparu mystérieusement au milieu de Central Station, New-York, un homme (Kevin Spacey), est appréhendé par la police et déclare que cette planète est bien lumineuse. Interné, il va tenté d'expliquer à son psychiatre (Jeff Bridges) qu'il vient de la planète K-Pax…

Tout le charme de ce film bavard réside dans le mystère délicieux qui planne autour du personnage principal. Si le côté Forrest Gump, de cet homme-martien, qui apporte son aide aux autres a déjà fait l'objet de certains traitements, ceux-ci confinaient au surnaturel ("Phénomène"...), et rarement l'ambiguïté a été autant mise en avant.

Du possible trauma qui rend dingue, à la croyance en l'improbable, il n'y a qu'un pas, et Kevin Spacey s'amuse à nous faire douter. Dommage que le réalisateur s'attache plus à des scènes statiques entre le psy et son patient, et à quelques discussions interminables, qu'à montrer les dessous de cet hôpital, de son personnage central ou des autres patients, aux rôles secondaires ingrats. À trop vouloir semer le trouble on s'ennuie un peu devant la faiblesse de l'enjeu, humain ou moral.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire