Bagniere comedies_confinement-04

ISLAM POUR MÉMOIRE

Avec

Poésie introspective sur les rapports d’une chrétienne européenne avec l’Islam

Un documentaire décortiquant le caractère ambivalent de l’Islam guidé par les explications du défunt poète Abdelwahab Meddeb...

Bénédicte Pagnot se pose de nombreuses questions sur cette religion au coeur de l’actualité depuis une dizaine d’années et plus particulièrement depuis les attentats perpétrés en France. C’est par les chroniques radios du poète franco-tunisien Abdelwahab Meddeb que la réalisatrice s’est intéressée à cette religion malmenée par les préjugés. À la façon d’un parcours initiatique, Bénédicte Pagnot arpente la Tunisie, l’Arabie Saoudite, les Emirats, l’Iran ou la Cisjordanie pour donner corps aux lumières apportées par le poète décédé il y a plus de deux ans. Eminente personnalité intellectuelle connue pour ses positions en faveur d’un Islam libéral, Meddeb insiste sur la dualité du Coran qui réside entre un aspect religieux et culturel et un autre plus politique et guerrier du fait du contexte historique dans lequel la religion musulmane est née.

Cette ambivalence est clairement un fil rouge suivi par la réalisatrice. Son documentaire s’intéresse d’abord à la civilisation et au formidable héritage culturel musulman(l’amour des poèmes célébrant le plaisir de la vie, les magnifiques dômes aux ornements foisonnants et géométriques d’Iran...) ltout en n’oubliant pas de rappeler la paternité de beaucoup de concepts mathématiques dûs au mon arabe. Mais lee versant politique n’est pas en reste via notamment la discussion entre Meddeb et Joumana, une habitante des territoires palestiniens occupés au sujet de l’Arabie Saoudite. Même si la première demi-heure installe une torpeur qui pourrait freiner plus d’un spectateur à travers la poésie introspective de la réalisatrice récitée d’une voix monocorde et ses plans fixes très calmes, le documentaire se rattrape par la suite grâce aux interventions de Meddeb mais aussi à la parole donnée aux musulmans du Moyen Orient et d’ailleurs. "Islam pour mémoire" est au final un louable hommage à Abdelwahab Meddeb et témoigne d’un autre visage de l’Islam que celui dépeint par les ignorants apeurés qui pullulent sur les médias sociaux.

Alexandre RomanazziEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire