Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

GOOD PEOPLE

Omar Sy face à James Franco : un supplice

Tom et Anna vivent à Londres et doivent faire face à d’importants problèmes financiers. Alors qu’ils ont entrepris depuis de nombreuses années la restauration d’une vieille bâtisse, ils apprennent qu’ils vont perdre la maison. Un jour, ils trouvent leur locataire de l’appartement d'en dessous mort d’une overdose et un sac plein de billets, qu’ils décident de garder…

On a presque envie de dire « Je n’écrirai rien sur ce film, c’est une merde » ! Mais en même temps, on se demande comment ce navet de troisième zone a pu attirer d’aussi grandes pointures : James Franco, connu pour ses choix ciné plutôt judicieux, Omar Sy dans ses débuts à l’étranger après une belle (mais courte) aventure X-Men, Tom Wilkinson habituellement un second couteau de choix et Kate Hudson une revenante qui semblait sur une belle vague après le récent "Le Rôle de ma vie".

Sauf qu’ici tout tourne au fiasco. La faute à un scénar nanar, dépourvu de toute originalité, avec des personnages absolument pas développés, des situations grotesques et prévisibles, le tout dans une réalisation confiée à un Danois peu inspiré (deux longs au compteur et qui fait ses débuts dans une grosse production anglaise). Autant dire que ça ne lui réussit pas. Aucune tension dramatique, aucun tempo. On assiste médusé (et amusé à la fin, c’est nerveux certainement !) au naufrage d’un film dont on se demande encore comment il a réussi à être financé…

L’histoire d’un couple qui loue l’appartement mitoyen au leur et qui retrouve leur locataire mort d’une overdose avec un gros sac plein de billets : on a déjà vu ça cent fois, et avec de nombreuses variantes. Mais c'est à croire que le couple ne va jamais au cinéma ou ne lit jamais de livre puisqu’il décide de garder l’argent ! Et ô surprise, ils vont devoir faire face aux méchants dealers qui reviennent récupérer le butin ! S’ensuit donc violence, nez et doigts cassés, sauvetage de la police, puis nouvelle rixe, fuite jusqu’à la fin ô combien grandiose, où le couple se réfugie dans sa maison en rénovation plutôt que de se carapater le plus loin possible. On vous laisse deviner l’issue du film qui arrive fortuitement assez vite !

L’appât du gain n’est pas seulement monté à la tête des personnages du film, il a contaminé aussi les comédiens qui se sont laissés entraîner dans un traquenard qu’ils doivent aujourd’hui regretter… D’ailleurs, le film sortira-t-il un jour sur les écrans français ? Rien n’est moins sûr… Ce n’est pas avec ce long métrage qu’Omar Sy va marquer son statut de star à l’international. Le jeune acteur est à 10 % de ses capacités. Il n’exprime malheureusement rien dans la peau d’un trafiquant de drogue coincé avec des dialogues minimalistes et qui lance de temps à autre quelques mots de français. On ne peut que lui conseiller à l’avenir de faire plus assurément la fine bouche avant d’accepter n’importe quoi…

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire