Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

GLENN THE FLYING ROBOT

Un film de Marc Goldstein

Marc Goldstein à la recherche de la virtuosité

Jack Leblanc, célèbre pianiste, est en compétition permanente avec Henry Goldmill, un autre pianiste talentueux. Toutefois la rivalité des deux hommes ne se limite pas au domaine professionnel. Tous deux se battent pour la même femme, Lana. Alors qu’une énième dispute éclate, Henry brise la main de Jack accidentellement, et brise par la même occasion sa carrière. Jack sombre peu à peu dans une dépression mais reprend goût à la vie lorsqu’il découvre que son robot domestique, Glenn, est capable de jouer du piano et d’imiter la virtuosité des hommes…

Un synopsis qui peut séduire, une bande annonce qui donne envie d’en voir plus… Au final le premier long-métrage du réalisateur Marc Goldstein n’est qu’une déception. Alors que "Glenn the flying robot" promettait un scénario intéressant, la réalisation du film n’a pas été du tout à la hauteur. En effet, après une mise en place de l’intrigue beaucoup trop longue, le film peine par la suite à évoluer. De plus, il faut du temps au spectateur pour comprendre la vie des personnages et même si l'on essaie de s’intéresser de plus près à Jack, le protagoniste principal, le film ne séduit pas.

Par manque de rythme, on se perd complètement et les rares scènes d'action présentes dans le film ne réussissent pas à nous tenir en haleine. Par ailleurs, il n'est finalement pas la peine d'en attendre plus sur la longueur, les dernières minutes du film sombrant complètement dans l'absurde, et ce malgré les différentes tentatives du réalisateur. Pour sûr, « Glenn the flying robot » ennuie et même les quelques effets spéciaux sont ratés. Certes le film ne disposait pas d’un budget énorme mais la manière de mettre en place les robots dans le film aurait pu être nettement plus travaillée. De cette façon, le spectateur aurait au moins eu une raison de rester éveillé...

Marc Goldstein a réuni de bons acteurs au casting, mais ils ne sauvent pas le film pour autant. Il a choisit entre autre de donner le premier rôle à Billy Boyd, rendu célèbre aux yeux du public dans « Le seigneur des anneaux », mais qui ici ne convainc pas vraiment en donnant parfois un ton trop dramatique à son personnage. On compte également parmi les acteurs notables, Dominic Gould et Gérard Depardieu. Mais l'acteur français ne fait que de brèves apparitions en interprétant un journaliste, rôle dans lequel il semble peu pertinent…

En bref, le premier long-métrage de Marc Goldstein est une grosse déception. En essayant de mêler science fiction et note philosophique, le réalisateur n'aura réussi qu'à ennuyer le spectateur. À ceux qui espèrent trouver à travers "Glenn the flying robot" un film fantastique, « I-Robot » d’Isaac Asimov et « A.I » de Steven Spielberg conviendront bien mieux.

Coralie AgnimelEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire