Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

GAINSBOURG (VIE HÉROÏQUE)

Un film de Joann Sfar

Comic strip melody

Du petit garçon qui découvre qu’il est juif à l’orée de la guerre, à l’homme vieillissant qui re-visite “la Marseillaise” sur une plage de Jamaïque. Voici la vie héroïque de Serge Gainsbourg…

Diantre ! Qu’il était risqué de s’attaquer à ce trésor du domaine public qu’est Serge Gainsbourg. Un monstre sacré, provocateur, amoureux, unanimement adoré de parts et d’autres de nos frontières. Joann Sfar l'a fait ! Et bien fait ! A sa façon à lui, comme une fable savoureuse et poétique, à l’image de ses bandes dessinées. Scénariste de talent, il évoque Gainsbourg tel qu’il l’aime, en homme amoureux de son époque, des femmes et de la beauté.

Joann Sfar n’invente rien, parfaitement documenté. La vie de Gainsbourg constitue les fondations même de son film. Une base solide pour enluminer son récit tel un conte. Chaque détail est travaillé. Les décors, pourtant bien réels, sont éclairés et apprêtés comme s'ils avaient été créés de toutes pièces. La musique n’est pas une succession de titres de Gainsbourg, mais une vraie bande originale, intelligemment inspirée de ses chansons. Quant à la voix off, elle se matérialise en une grande et élégante marionnette à son image. Un ange gardien qui vient, de temps en temps, griller une gitane avec lui pour l’aider à surmonter ses doutes.

Cependant le grand atout du film est avant tout son casting. Un choix délicat vu les immenses célébrités qui ont partagé le destin de Gainsbourg. La regrettée Lucy Gordon et Mylène Jampanoï sont parfaitement crédibles en Jane Birkin et Bambou. Les scènes avec Bardot sont absolument sublimes, et révèlent une Laetitia Casta exceptionnelle. Enfin, comment ne pas être subjugué par Eric Elmosnino, qui en dehors d’une troublante ressemblance physique, ne joue pas Gainsbourg, mais l’incarne jusque dans ses moindres gestes.

Vous connaissez tous l'histoire de l’homme à tête de chou. “Comment il vécut, comment il est mort. Ça vous a plus, hein, vous en d'mandez encore”... et bien allez voir “Gainsbourg, vie héroïque”, c’est un pur bonheur !

Gaëlle BouchéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Bande annonce par Filmtrailer.com

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire