Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

FRANCINE

Un film de
Avec

C’est pas du gâteau

Lourdement affectée par une peine de prison, Francine a beaucoup de mal à nouer des contacts humains avec les personnes qui croisent son chemin. D’un côté, l’enfermement qu’elle a vécu a laissé des traumas indélébiles la rendant sauvage. De l’autre, elle se retrouve confrontée à une société qui a continué à avancer sans elle, à un rythme qui contraste avec celui qui lui était imposé.

C’est pour cela qu’elle va doucement se réfugier dans une vie solitaire, entourée de l’amour d’animaux de compagnie et notamment de chats. Elle va ainsi sombrer un peu plus dans la solitude, comme pour recréer l’environnement de la cellule, un endroit familier qui dans un sens la rassure.

Témoin de la lente éclosion de Francine et de ses réactions violentes face aux « autres », le spectateur est amené à réfléchir sur la dureté à laquelle elle est confrontée. Néanmoins, malgré une magnifique performance de Melissa Leo (Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour « Fighter » en 2011), le film n’arrive pas à capter l’attention du spectateur, qui sombrera dans l’ennui face à cette Brigitte Bardot retournée à l’état sauvage.

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire