Festival de Venise 2019 banniere

FEMME AU FOYER EXTRA-TERRESTRE CONTRE ZOMBIE GAY

Une réjouissante bouffonnerie à la sauce LGBT

Un jeune gay, effondré par une déception amoureuse, se retrouve possédé par une puissance démoniaque qui le transforme en zombie. Dans le même temps, une créature extra-terrestre fait ressusciter une femme au foyer meurtrière. Les morts sanglantes s’accumulent. Le détective Sheridan et le super-héros Zebraman pourront-ils sauver la ville de la terreur ?

HAGZ Femme au foyer extra terrestre contre zombie gay film image

Présentée pour la première fois en France lors de l’édition 2018 du festival Face à face à Saint-Étienne, cette comédie suédoise (tournée en anglais) assume à fond son côté artisanal, utilisant à bon escient son manque de moyens pour accentuer les effets potaches. Fait de bric et de broc, ce film rend hommage aux nanars et autres films de série Z en les parodiant avec délice. Andreas Samuelson ne s’autorise aucune limite, optant pour un ton que l’on peut partiellement assimiler à celui de "La Cité de la peur". On trouve pêle-mêle des situations décalées ou délibérément grotesques, des caricatures appuyées, des personnages idiots ou outranciers, de la bouffonnerie à la sauce LGBT, de l’ humour pince-sans-rire, de l'exubérance gore, des clins d’œil à foison et de la glorification du grand n’importe quoi !

Il faut bien admettre quelques faiblesses, comme la lisibilité insuffisante du scénario (notamment à force de croiser les histoires parallèles de personnages trop nombreux) ou le rythme parfois plombant. Malgré ces bémols, les spectateurs ne boudent pas leur plaisir, notamment avec des scènes hilarantes, dont une séquence mémorable avec un mannequin tellement décérébré que le zombie ne le considère pas comme une possible victime !

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire