Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

DREAMS

Envers du rêve

Emma vivait heureuse à la campagne avec son père et Coco son cochon d’Inde jusqu’à l’arrivée de Jenny, sa nouvelle « sœur », qui déteste les animaux, les insectes, son pull jaune et tout ce qui fait d’Emma Emma ! Et le pire, c’est qu’elle obtient toujours tout ce qu’elle veut. Mais Emma a un plan : elle a découvert que par les rêves, elle pouvait modifier le comportement des gens. Avec l’aide d’un certain Gaff, elle va tenter de transformer Jenny…

Dreams film image

"Dreams" est un film d’animation Danois en images de synthèse 3D. Les personnages sont assez froids et l’animation tend parfois à les faire ressembler à des marionnettes. Leurs mouvements manquent de naturel, de souplesse, de fluidité et leurs expressions faciales sont répétitives et parfois caricaturales. Mais ces petits défauts techniques restent cependant suffisamment mineurs pour que le film puisse être apprécié sans encombre. Serait-ce un clin d’œil au fait que, le film, comme les rêves, met en scène des marionnettes dirigées par des petits êtres que personne ne voit ? Peut-être.

"Dreams" aborde frontalement un sujet complexe dans la vie d’un enfant : trouver sa place dans une famille qui se recompose. Aussi maladroit que pertinent, le scénario livre parfois de petites pépites, qui donnent du relief aux personnages et se plante un peu à d’autres moments, en esquissant des pistes qu’il n’explore pas, ou de manière trop simplifiée. Il s’agit peut-être là du principal paradoxe du film, qui l’empêche de décoller et de proposer un véritable voyage : tous les personnages sont réellement complexes, mais leurs contradictions, une fois révélées, n’évoluent pas au cours du film et ne sont pas réellement explorées. Elles ne semblent exister que pour servir un point de narration précis et les développer serait potentiellement contre-indiqué dans un film destiné à un jeune public. Une superbe démarche donc, mais qui n’est pas menée à terme, ce qui peut la rendre assez troublante.

Enfin, "Dreams" propose un monde du rêve assez inédit et merveilleux, qui a le mérite d’exister, mais qui aurait mérité d’être exploré beaucoup plus en détail. Qui sont les petits directeurs artistiques de nos rêves ? Que font-ils quand nous ne dormons pas ? Qui écrit les scénarios qu’ils dirigent chaque nuit ? "Dreams" est ainsi un petit film qui veut voir grand, qui s’attaque à un monde complexe et à un sujet difficile, qu’il a le courage d’aborder, mais pas d’explorer. C’est un film pour toute la famille, mais devant lequel, les parents et surtout les enfants, risquent de rester sur leur faim.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire