DÉPRESSION ET DES POTES

Un film de Arnaud Lemort

Porté par une nouvelle génération de bons comédiens, ce film traîne quelques casseroles !

Chose peu courante, Franck revient de l’Île Maurice déprimé ! Du coup, chacun de ses potes va s’investir pour lui faire remonter la pente, jusqu’à ce que l’on se rende compte qu’il n’est pas le seul à déprimer…

Un pays idyllique, une mer turquoise, une splendide nymphe sortant des eaux telle une James Bond Girl, voici les vacances idylliques de Franck (Fred Testot). Mais Franck, lui, ne voit que les choses négatives de ses vacances et de sa vie. Une vie pourtant qui a tout pour plaire : en plus d’avoir une petite amie brésilienne (la naïade, jouée par la splendide Gyselle Soares), il a un job sympa. Revenu dans la capitale française, après un examen de santé, la sentence tombe : c’est la dépression. Et oui, c’est cette drôle de maladie qui fait que son humour est étrange et qu’il râle (pour un rien). Heureusement, ses trois meilleurs amis (interprétés par Ary Abittan, Arié Elmaleh et Jonathan Lambert) vont alors le soutenir moralement… jusqu’à ce qu’ils se rendent compte, à leur tour, qu’ils sont également touchés par cet étrange mal !

Cette histoire sympathique est portée par des comiques, évoluant dans des univers décalés mais avec des problèmes bels et bien contemporains. Côté interprétation, mention spéciale à Jonathan Lambert pour son rôle d’avocat « old school » dépassé par sa femme et se retrouvant toujours dans des situations loufoques. Le film est une ode à l’amitié, une déclaration à l’amour et un catalogue des problèmes actuels des trentenaires. Une fois que l’on a trouvé une fille et un bon boulot, que se passe-t-il ? Le réalisateur, Arnaud Lemort nous donne son point de vue sur le prince charmant qui a abandonné ses rêves pour sa famille, sur l’homme voulant absolument se caser et avoir des enfants, et sur celui qui doit présenter sa compagne à ses parents ultra-protecteurs.

Inspiré par la vie, porté par une nouvelle génération de bons comédiens, ce film aborde avec humour des situations qui ne le sont pas toujours. Dommage que certaines scènes soient trop prévisibles et que Fred Testot sorte parfois de son rôle (comment, malgré nous, ne pas rire quand il est sensé avoir l’air grave ?). Dommage, enfin, que les rôles féminins (uniquement secondaires) ne soient pas plus mis en valeur. Vraiment dommage…

Mélanie RellierEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire