Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

THE CONSPIRACY

Théorie du complot

Alors que deux jeunes cinéastes réalisent un film sur un théoricien du complot aussi illuminé qu’intelligent, ce dernier disparaît subitement…

Le sous-genre du found footage ayant plus ou moins plombé le cinéma horrifique américain, la faute aux exécrables "Panaromal Activity" et à tous leurs ersatz calamiteux, se retrouver devant une tentative aussi amusante que réussie a de quoi surprendre. Et dans le genre inattendu, le premier long-métrage du canadien Christopher MacBride se pose là !

Basé sur une construction rappelant les documentaires de Michael Moore ou le sublime "Diary of the Dead" de George A. Romero, entre caméra-cachée et interventions inquiétantes, "The Conspiracy" dévoile le faux documentaire de deux jeunes cinéastes, reprenant la croisade d’un illuminé persuadé d’avoir découvert la vérité au sujet des sociétés secrètes dominant le monde dans l’ombre.

À mi-chemin entre la satire sociétale et la farce jubilatoire, MacBride se joue du montage, des images volées et des discours complotistes, avant d’opérer un changement d’optique à mi-parcours plongeant dans les origines d’un mysticisme païen rappelant, en plus soft, le "Kill List" de Ben Wheatley. Jusqu’à un final trompeur s’amusant à brouiller des pistes déjà franchement opaques… Bien déjanté, solidement interprété, bien que totalement vain dans sa démarche dénonciatrice, voilà un film qu’on n’oubliera pas de si tôt.

Frederic WullschlegerEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire