Banniere-Berlinale-2019

COMMENT TUER SA MÈRE

Seule contre tous

Une famille atypique, avec à la charge du fils aîné, une mère veuve dépensière et ses trois enfants, ce dernier en ayant marre de banquer. Lors du repas dominical, la fratrie décide de supprimer leur mère qui est abjecte et dilapide le moindre euro...

"Comment tuer sa mère" est une adaptation de la pièce de théâtre « Conseil de famille » d'Amanda Sthers et Morgan Spillemaecker. Pour leur premier film, les réalisateurs ont fait appel à Chantal Ladesou dans le rôle d'une exécrable mère et sollicité les comédiens de la Bande à Fifi qui ont fait leurs débuts avec Philippe Lacheau. Et il faut bien avouer que le personnage de Chantal Ladesou lui va à ravir, avec son parler cru et des dialogues grossiers assumés, qui pourront potentiellement choquer le jeune public.

Dés le début, une mère qui chantonne une berceuse horrible et caustique permet de mettre dans l'ambiance. Puis la comédie frôle les limites par son langage et certaines scènes relativement osées, tentant de créer la jubilation du spectateur autour de l’idée visant à supprimer la mère de famille. Mais la mère, seule contre tous, saura répliquer sans pareille façon. Chantal Ladesou, égale à elle-même, fera ici penser à certains moments à l’incontournable "Tatie Danielle" de Étienne Chatillez, mais sans toutefois la surpasser dans son ignominie.

La fratrie apparaît finalement comme composée de stéréotypes, avec l’aîné qui mène la barque, la sœur mère au foyer et le dernier garçon sensible et sans emploi, et elle ne provoque du coup pas l’adhésion à sa cause. Le spectateur qui s'attend à de nombreux gags sera donc un peu déçu, la confrontation entre la mère acariâtre et sa progéniture se déroulant principalement au travers des échanges caustiques. Et au final, le film loufoque de David Diane et Morgan Spillemaecker restera au niveau de la satire sans grande prétention.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire