Bannière Festival de Berlin - Berlinale 2020

LE CHASSEUR DE PRIMES

Un film de Andy Tennant

L'amour vache

Nic, une journaliste pour le Daily News, et Milo, ancien flic, étaient mariés. Depuis leur divorce, chacun a continué de son côté, elle privilégiant sa carrière, lui quittant la police et devenant chasseur de prime. Rien ne les prédestinait à se croiser de nouveau, mais le jour où elle doit comparaitre devant une cour de justice, elle va préférer suivre une piste pour un de ses papiers. C'est alors qu'un mandat d'arrêt est prononcé contre elle, et Milo va être engagé pour la ramener derrière les barreaux...

En allant voir un film avec Jennifer Aniston, on s'attend à deux choses : un film romantique où elle va tomber amoureuse / retomber amoureuse / rencontrer l'homme de sa vie, et un happy end. Et cette marque de fabrication lui va bien.

L'intérêt du film réside dans la course poursuite qu'entame le chasseur de prime, incarné par le très viril Gerard Butler ("300"), après son ex, la délicieuse Jennifer, gaulée comme une déesse, parfaitement moulée par sa jupe, et perchée sur ses talons de 10 cm pendant tout le film. Ce jeu du chat et de la souris donne lieu à de bonnes scènes comédie, qui, on l'avoue, activent nos zygomatiques, pour notre plus grand plaisir.

Loin d'être une comédie potache, "Le chasseur de primes" permet de passer un bon moment de légereté, en compagnie de la "girl next door" préférée des Etats-Unis, qui a le don de nous faire rêver, sans jamais pouvoir la détester.

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire