avec ou sans moustache

LE CARNAVAL DE LA PETITE TAUPE

Avec

Taupe modèle

Programme de 5 courts métrages dans lesquels la petite taupe s'amuse avec un parapluie ("La Petite Taupe et le Parapluie"), est confrontée à un tuyau d'arrosage percé ("La Petite Taupe jardinier"), s'engage dans une course-poursuite avec un chien dans les restes d'un carnaval ("La Petite Taupe et le Carnaval"), cherche à comprendre à quoi sert un étrange objet ("La Petite Taupe et la Sucette") et prépare les fêtes de Noël avec son amie la souris ("Le Noël de la Petite Taupe").

Pour la troisième fois, après "La Petite Taupe" (2007) et "Les Nouvelles Aventures de la Petite Taupe " (2008), les Films du Préau ont la bonne idée de distribuer une sélection de la série animée "La Petite Taupe" au cinéma. Voilà un hommage mérité car on pourrait dire que ce personnage est au cinéma tchèque (et anciennement tchécoslovaque) ce que Mickey est à Hollywood : un ambassadeur mondial. Certes, la notoriété de la petite taupe n'est pas aussi forte que pour la souris de Disney, mais le personnage créé par Zdenek Miler en 1957 a quand même conquis le monde et généré de nombreux produits dérivés. Un tel succès est plutôt insolite pour le cinéma tchèque.

Dans cette sélection d'épisodes réalisés entre 1963 et 1976, la petite taupe fait preuve du mélange d'espièglerie et de générosité qui la caractérise : quand elle vole une pastèque, c'est pour la partager ("La Petite Taupe et le Parapluie") ; et si elle nargue un chien qui la poursuit, cela ne l'empêche pas de l'aider quand celui-ci se retrouve piégé au fond d'une fontaine vide ("La Petite Taupe et le Carnaval"). Les valeurs de partage sont aussi au centre du "Noël de la Petite Taupe" et interviennent également dans "La Petite Taupe et la Sucette". Les bons sentiments sont donc au rendez-vous mais sans que cela ne soit gnangnan ni donneur de leçon. C'est plutôt la bonne humeur et la poésie qui dominent.

Si "La Petite Taupe et le Parapluie", qui ouvre la sélection, paraît un peu décousu, les autres courts métrages du programme sont mieux construits et facilement compréhensibles pour les petits. On retrouve des ingrédients classiques du divertissement cinématographique en général et de l'animation en particulier : "La Petite Taupe jardinier" met aux prises un personnage avec un objet récalcitrant (et peut être vu comme un lointain descendant de "L'Arroseur arrosé" des frères Lumière), "La Petite Taupe et le Carnaval" reprend le motif récurrent de la course-poursuite entre deux animaux, "Le Noël de la Petite Taupe" s'empare d'un thème quasi universel... Mais le plus créatif de tous est sans doute "La Petite Taupe et la Sucette", dans lequel Zdenek Miler s'amuse avec la candeur de son personnage, qui reste perplexe face à une sucette dont l'utilité lui échappe. Miler joue ainsi sur les similitudes formelles pour permettre à la petite taupe de tester une série d'hypothèses : une pelle, un panneau de signalisation... Le tout est plutôt attendrissant.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire